28 Oct

Sciences Po et le Collège Universitaire, la bonne voie pour les curieux du monde contemporain

Tu vas passer ton bac cette année ou presque et tu te demandes quoi faire après le lycée ? Tu t’intéresses au monde qui t’entoure et tu souhaites t’ouvrir à l’international ? Sciences Po et son Collège Universitaire sont faits pour toi !
Et quelle chance, tu vas pouvoir poser TOUTES LES QUESTIONS qui te trottent dans la tête, et que tu n’as jusqu’alors jamais osé poser, grâce à L’Oral de CAMPUS CHANNEL !

 

Sciences Po et Campus Channel organisent le 7 novembre prochain, à 19h30 précises, une discussion au sujet du programme Collège Universitaire. Seront présents pour répondre à tes questions, en live, la Doyenne du Collège universitaire, la Directrice des admissions et un(e) étudiant(e).

Campus Channel, c’est quoi ?

Campus Channel c’est un site qui te montre les coulisses des écoles et universités post-bac. Sur Campus Channel on n’hésite pas à entrer par la petite porte, à poser des questions, à vivre l’expérience universitaire de l’intérieur et à dire tout. Va vite jeter un œil à leur site : ICI !

Le principe de L’Oral de Campus Channel est simple : des questions, tes questions, seront posées en live aux intervenants présents lors de l’émission. C’est l’occasion rêvée pour éclaircir tous les coins d’ombre avant de te lancer dans la rude épreuve des admissions post-bac.

Le 7 novembre c’est l’équipe du Collège Universitaire de Sciences Po qui sera sous les projecteurs. Tu peux dès à présent envoyer tes questions qui seront ensuite lues en live. Alors il n’y a plus à hésiter, pose tes questions ICI !

Mais qu’est-ce donc que le Collège Universitaire proposé par Sciences Po ?

Accessible directement après le bac, le programme offre un premier cycle de trois ans fondé sur les sciences sociales – droit, économie, histoire, science politique et sociologie. Ces cinq principaux enseignements peuvent être complétés par des disciplines artistiques, littéraires et scientifiques. L’objectif est de donner aux élèves les clés de compréhension du monde contemporain.

L’ouverture sur les apprentissages

En plus des cinq enseignements généraux offerts par le programme, il est possible de s’inscrire dans un double-cursus avec une université parisienne ou étrangère.

Trois double-cursus sont proposés à Paris : 
– Sciences sociales & humanités littéraires
– Sciences sociales & mathématiques appliquées
– Sciences sociales & sciences

Neuf double-cursus sont proposés avec des universités étrangères, le cycle étant cette fois découpé : 2 ans en France puis 2 ans à l’étranger. Les étudiants pourront ainsi partir étudier dans des universités prestigieuses aux États-Unis,  en Allemagne, à Hong Kong, au Japon, à Singapour, au Canada, à Londres, ou en Australie.

L’ouverture sur l’international

Le programme est accessible depuis plusieurs pôles en France. À Paris on se concentre sur le programme général et sur les double-cursus en partenariat avec les universités parisiennes. En région, chacun des Collèges, tout en traitant du programme commun, propose l’approfondissement d’une zone géographique spécifique  :
– Europe centrale et orientale, à Dijon
– Asie, au Havre
– Moyen-Orient et Méditerranée, à Menton
– Europe et espace franco-allemand, à Nancy
– Amérique latine, Espagne et Portugal, à Poitiers
– Afrique, à Reims
– Amérique du Nord, à Reims

À noter que dans tous les cas, la troisième année d’étude s’effectue à l’étranger.

 

Alors, tenté par l’expérience ? Pour plus d’informations, rendez-vous sur Campus Channel le 7 novembre à 19h30, c’est par ICI.

 

19 Oct

Le conseil de classe approche ? Même pas peur !

L’automne est déjà bien entamé, les contrôles se sont déjà bien enchaînés, tu ne vas bientôt plus pouvoir y échapper : le CONSEIL DE CLASSE is coming.

Il te fait peur ce mot ? Ne t’inquiète pas, Les Bons Profs sont là pour lever le voile sur le mythe : un conseil de classe, ce n’est pas bien méchant.
Voilà tout ce que tu as toujours voulu savoir sur cette terrible épreuve : à quoi ça sert, comment ça se passe, comment le passer avec succès…

 

Qu’est-ce que le conseil de classe ?

Trois fois par an, à la fin de chaque trimestre, les profs et quelques membres de l’administration se réunissent pour discuter le cas individuel de chaque élève. Le but de cette réunion est d’établir un bilan individuel sur chacun des élèves : l’attitude en classe, les performances scolaires, l’évolution au fil des trimestres.

Selon le décret du 14 juin 1990 : « Le conseil de classe doit examiner le déroulement de la scolarité de chaque élève afin de mieux le guider dans son travail et ses choix d’études. Pour chaque élève, il s’agira de déterminer ses points forts, ses points faibles, ses potentialités et son niveau d’acquisition des compétences attendues. »

 

Qui est présent lors du conseil de classe ? 

C’est une joyeuse équipe qui assiste au conseil de classe : la plupart de tes professeurs dont ton prof principal bien sûr, le chef d’établissement, un ou plusieurs conseillés (le conseillé d’orientation par exemple), les délégués des parents d’élève, les délégués de classe et dans certains collèges et lycées, tu peux toi aussi assister à ton conseil de classe !

 

Quelles décisions sont prises ?

Selon les classes et l’avancement de l’année, des décisions différentes peuvent être prises. Dans tous les cas, l’équipe présente attribue la mention spéciale ou l’avis général sur le bulletin. Ce commentaire peut relever de l’avertissement, de l’encouragement, des félicitations, etc.

Lors des conseils de classe de fin d’année, l’équipe discute du passage ou non de l’élève à l’année supérieure. Elle discute également, pour les troisièmes et les secondes, de l’orientation choisie par l’élève (passer en seconde technologique ou générale ? en première S ou ES ? etc.)

Enfin, en terminale, l’équipe elle donne un avis favorable ou non à l’élève sur le travail accompli jusque là. Cet avis sera crucial pour ceux à qui il manquera quelques mini-points pour avoir leur bac.

 

Comment ça se passe ?

Il y a plusieurs étapes, bien organisées. Avant même que la réunion ne commence, chaque professeur a déjà rempli son propre commentaire sur le bulletin de chaque élève.
Après un rapide tour de table, où chacun des professeurs est invité à s’exprimer sur l’ambiance générale de la classe, on se concentre sur chaque cas individuel des élèves.

Le cas de chaque élève est abordé en trois étapes :
– Première étape : le professeur principal fait un bilan des appréciations données par les professeurs
– Deuxième étape : les professeurs s’expriment sur le cas de l’élève (élève modèle, trop bavard, trop timide, pourrait plus s’investir…)
– Troisième étape : d’après tous ces commentaires, le principal note une appréciation générale sur le bulletin de l’élève et passe au suivant.

conseil-de-classe

À quoi ça te sert ?

Le conseil de classe c’est utile aux profs pour avoir une vue d’ensemble sur la classe et sur l’attitude de chaque élève auprès de ses collègues. Mais le conseil de classe c’est surtout utile pour toi.

Les profs ne sont pas là pour t’enfoncer. Leurs remarques, négatives et positives, sont toutes bonnes à prendre en compte. Elles te feront prendre conscience de tes points forts et de tes points faibles (si tu en as…), et donc améliorer ton travail.

Ces remarques te feront également prendre conscience de l’attitude que tu donnes. Tu peux, sans t’en rendre compte, avoir l’air endormi, blasé, fatigué, inintéressé, etc. L’attitude générale est très importante, et il est toujours bon de connaître l’impression qu’on donne. Ça te servira quand il faudra passer tes oraux de bac, pour te faire des potes à la fac, lors d’entretiens, etc.

D’ordre plus pragmatique, le conseil de classe est utile pour les appréciations qui sont inscrites sur ton bulletin. Ces appréciations te suivront jusqu’à la fin de ta scolarité. Une bonne appréciation = un bon dossier = de grandes chances d’obtenir les prépas/écoles/DUT/et autres formations que tu veux après le bac.

 

Comment réussir son conseil de classe ?

Tu l’as compris, un conseil de classe ce n’est pas la mer à boire, mais ce n’est pas non plus à prendre à la légère. Pour bien réussir cette épreuve et si tu en as la possibilité, assiste à ton conseil de classe, ça t’évitera des incompréhensions et des propos déformés par le bouche-à-oreille.

Garde bien en tête que les profs ne sont pas là pour te descendre, ils veulent au contraire t’encourager à progresser/te reprendre en main/ te réveiller de ton hibernation scolaire ou tout simplement te féliciter pour le travail accompli.

Il n’y a qu’une seule et unique manière de passer son conseil de classe sans stress : travailler, être attentif en classe et montrer de la motivation à progresser. Rien de plus simple, n’est-ce pas ?

 

 

28 Sep

200 000 mercis pour les 200 000 abonnés sur YouTube !

Hourra, on a passé un nouveau cap : celui des 200 000 ABONNÉS SUR YOUTUBE !
Vous êtes toujours plus nombreux et ça nous fait toujours plus plaisir. Toute l’équipe  des Bons Profs vous en remercie… 200 000 fois !

Pour fêter ça, on vous a concocté une petite vidéo avec dedans (attention spoilers) :
– le trophée des 100 000 abonnés, reçu des mains de YouTube
– le trophée des 200 000 abonnés, fabriqué par nos soins
– un humour toujours décapant
– une bonne surprise pour ceux qui ont passé le bac (ou qui s’en approchent dangereusement)

Car oui, on profite de cette vidéo pour vous faire part de notre bonne nouvelle de la rentrée : on lance une chaîne pour les études supérieures, Les Bons Profs Supérieur.

Merci à vous et continuez à venir gonfler les rangs des Bons Profs, on a hâte de se pencher sur la vidéo des 1 000 000 !

23 Sep

Comment réussir son rapport de stage de troisième ?

Tout le monde passe par là au moins une fois dans sa vie : la rédaction du fameux rapport de stage. En troisième – ou parfois en seconde – vous serez plongés le temps de quelques jours en plein cœur du monde du travail. Il vous faudra trouver une entreprise ou structure pour vous accueillir, mais pas d’inquiétude, aucun savoir-faire spécifique ne sera requis, seulement votre curiosité et force d’observation !

À la suite de ces quelques jours passés dans le monde professionnel, le gros du travail commence : il faut rédiger son rapport de stage.
Voici 4 bonnes astuces pour épater ses profs et réaliser un rapport complet et passionnant.

 

1.  Prendre des notes : beaucoup, tout le temps, sur tout

  • Avant de commencer son stage : noter ses attentes, ses espérances, ses peurs…
  • Pendant le stage, noter toutes ses observations :
    • la liste des missions : ce qui a été observé, ce qui a été accompli,
    • les impressions : ce qui a été difficile, facile, surprenant, intéressant, moins intéressant,
    • les anecdotes.

 

2. Construire un plan simple et détaillé

En introduction : parler de ses démarches, du choix de l’entreprise, des difficultés ou non à obtenir le stage.

  1. Présentation de l’entreprise
    A) Historique
    – sa création
    – son évolution
    B) Les activités de l’entreprise
    – le secteur d’activité
    – la concurrence
    C) Le personnel
    – les différents acteurs et métiers
    – comment fonctionne la hiérarchie
  2. Mes expériences
    A) Ma présence dans l’entreprise
    – ce que j’ai vu
    – ce que j’ai fait
    B) Mes impressions
    – ce qui m’a surpris, intéressé
    – ce que j’ai appris – sur le monde du travail, sur le métier suivi

En conclusion : insister sur les conséquences de cette expérience sur son projet professionnel. Est-ce que ce stage me conforte dans mes envies, mes projets, mes ambitions ? Ou est-ce qu’au contraire, j’envisage de changer de voie ?

 

3. Soigner la présentation

Un bon rapport de stage est un rapport de stage complet, intéressant mais aussi et surtout, propre et bien présenté.

  • Penser à structurer le dossier :
    – paginer le dossier,
    – composer un sommaire avec plan détaillé et annexes.
  • Soigner la couverture : c’est la première chose que verra le prof !
  • Prêter attention à la syntaxe et à l’orthographe, se relire et se faire relire.
  • Ne pas hésiter à faire une page de remerciements. Sans en faire des tonnes, un petit merci à l’entreprise et aux gens qui vous ont aiguillonnés pendant votre stage fait toujours plaisir.

 

4. Se démarquer : photos, annexes

Pour captiver l’attention du prof qui aura beaucoup de rapports à lire, et pour enrichir son dossier, il est possible et recommandé de placer, au cours de la rédaction ou à la fin en pages d’annexes :

  • des illustrations (après avoir bien demandé l’autorisation à l’entreprise, bien sûr !) :
    – des photographies de son bureau et de ses collègues
    – des graphiques chiffrés
    – des plans du lieu de travail
  • des documents bonus :
    – une interview de son tuteur
    – les travaux réalisés pendant le stage
    – des plaquettes et autres documents informatifs fournis par l’entreprise

 

Avec tous ces bons conseils, vous pourrez attaquer en toute tranquillité la rédaction du rapport de stage. Mais attention, la règle d’or est surtout de ne pas s’y prendre à la dernière minute !