09 Fév

Bachelor: un diplôme qui a la cote

Votre ado s’intéresse au marketing, au commerce, au management, à la communication ? Ce ne sont pas les formations qui manquent dans ce secteur mais comment faire le bon choix entre une école de commerce en 5 ans, un DUT ou un BTS en 2 ans, une Licence pro ou un Bachelor en 3 ans ?

Pour y voir plus clair, voici quelques pistes pour mieux comprendre les caractéristiques et les enjeux du Bachelor.
Bachelor

Le bachelor, pourquoi plaît-il autant ?

C’est une formation post bac en 3 ans dispensée en école de commerce, professionnalisante, pratique et très ouverte sur l’international.

Idéale si votre enfant se destine aux métiers du marketing, de la vente, du management, de la finance, des ressources humaines, de la gestion, de la communication. Cette formation lui permet d’entrer tout de suite dans le vif du sujet en évitant les deux années théoriques de classes prépa.

Après trois ans d’études en France ponctuées de semestres à l’étranger, le diplômé du bachelor peut soit intégrer directement le monde du travail soit poursuivre ses études.

C’est un diplôme professionnalisant puisque tout est mis en oeuvre pour préparer les étudiants au monde de l’entreprise dès la première année: stages, intervenants issus du monde professionnel, travaux collectifs sous forme de projets, formation en alternance pour certaines écoles…

Avec une très forte ouverture sur l’international: l’accent est mis sur l’anglais, essentiellement pour répondre aux attentes des entreprises et aux exigences du marché.

Une formation payante

Ce diplôme est délivré par des écoles de commerce privées, donc payantes mais la plupart acceptent les étudiants boursiers. Les frais de scolarité s’élèvent en moyenne entre 6000 et 7000 € /an. De même, l’inscription aux concours est payante.
Comment intégrer un Bachelor ?

La plupart des écoles sélectionnent les candidats sur concours. Ils sont organisés directement par les établissements eux-même ou via des concours communs à plusieurs formations. Certaines encore recrutent via la plateforme APB.

 

Concours commun Nbre d’écoles appartenant au réseau Nbre de places Dates inscriptions et concours
Atout +3 sur APB

 

9 1256 1ère session: inscriptions du le 9-12-2016 au 10-01-2017

concours le 25-01-2017

2ème session: inscriptions du 30-01-2017 au 16-03-2017

concours le 01-04-2017

Le réseau EGC (écoles de gestion et de commerce) sur APB

 

22 900 1ère session: 12 avril 2017

2ème session: 29 avril 2017

Ecricome Bachelor hors  APB 2 615 1ère session: inscriptions du 10-12-2016 au 21-02- 2017 et concours le 11 mars

2ème session: inscriptions du 10-12-2016 au 10-04-2017 et concours le 26 avril

ACCES hors APB

 

3 1700 inscriptions du 03-11-2016 au 17-03-2017

concours: 5 et 6-04-2017

SESAME hors APB

 

8 2665 inscriptions du 15-11-2016 au 22-03-2017

concours: 11-04-2017

PASS hors APB

 

5 NC concours: de février 2017 à mai 2017 selon la ville sélectionnée
TEAM hors APB 4 155 plusieurs sessions en fonction de la ville sélectionnée
LINK hors APB 4 NC inscription 2ème session: jusqu’au 22-02-2017

 

Quelles sont les épreuves des concours ?

Les épreuves écrites se composent généralement d’une note de synthèse, d’un test de logique et d’une épreuve d’anglais (QCM ou composition).

  • Dans le cadre de la note de synthèse le jury attend du candidat qu’il sache lire un dossier complet (30 pages en moyenne), qu’il en relève l’essentiel, qu’il soit capable d’analyser les points les plus importants et surtout qu’il rédige une synthèse claire.
  • L’épreuve de logique aborde les maths sous un angle particulier: elle prend souvent la forme  d’un QCM: le jury juge ici l’aptitude du candidat à raisonner vite, sans brouillon et sans calculatrice.
  • Quant à la composition d’anglais, l’objectif est de vérifier le niveau grammatical de l’élève et sa capacité à rédiger sans faute.

A l’oral, les candidats sont évalués au cours d’un entretien de motivation et d’un entretien en anglais.

  • Le candidat doit savoir se présenter et se vendre. Le jury s’assure de sa motivation, sa curiosité, son ouverture d’esprit, son autonomie, sa connaissance de l’école et du cursus d’études dans lequel il s’engage, son projet professionnel.
  • En anglais, il sera examiné sur son aptitude à s’exprimer ainsi que sur la pertinence de ses idées.

 

Que faire après un Bachelor ?

Le jeune diplômé peut entrer directement dans la vie active à des postes de middle management. Il peut aussi poursuivre ses études pour décrocher un diplôme de niveau Bac +5 pour se spécialiser et prétendre à des postes à haute responsabilité, en France ou à l’étranger.

C’est le cas de plus de la moitié des titulaires du bachelor qui décident de poursuivre leurs études en école ou à l’université.

En restant dans le secteur privé, ils peuvent passer des concours passerelles ou le CAD (concours commun d‘HEC et de l’ESCP Europe) pour tenter d’intégrer en admission parallèle la 2ème année d’une grande école de commerce.

Ils peuvent choisir également la voie universitaire et ses Masters, à condition que leur Bachelor soit visé par le Ministère chargé de l’enseignement supérieur ou enregistré au RNCP (registre national des certifications professionnelles). Ces “labels” permettent également d’obtenir une équivalence de diplôme à l’étranger.

 

13 Jan

Comment rédiger un bon CV quand on a très peu d’expérience ?

Tu postules pour un stage ou une formation et tu n’as encore jamais rédigé de CV? Tu te demandes ce que tu vas bien pouvoir y mettre pour remplir tout un A4 alors que tu n’as presque pas d’expérience ?
Pas la peine de t’arracher les cheveux, on te donne tous les conseils pour taper dans l’oeil des recruteurs et faire en sorte que ton CV reste sur le dessus de la pile.

Comment rédiger un bon CV quand on a pas d'expérience

 

Dis toi que ce CV est ta première carte de visite. En quelques secondes seulement, le recruteur doit se faire une idée de ton potentiel.
Deux conseils de bon sens avant de rentrer dans le vif du sujet:
Ne néglige ni le fond ni la forme
Sois honnête et n’invente rien.

Comment hiérarchiser tes compétences ?

En en tête du CV, affiche clairement les informations incontournables :
Nom et le prénom
Coordonnées : adresse, téléphone, email (évite les pseudos ridicules!)
Date de naissance ou âge
Ton projet en vue: recherche un stage de…, une formation en…, un poste en…

1- Le parcours scolaire

Commence par le diplôme le plus récent.
Si possible, précise les options que tu as choisies, ta mention et ta note finale.
Valorise ton stage de 3ème ou tes mini stages si tu en as réalisés:
indique la période, la durée, l’entreprise, le secteur d’activité et les bénéfices que tu en as retirés: créativité, contact humain, autonomie…

2- Les compétences personnelles

Il s’agit dans cette rubrique de valoriser ce qui t’anime et qui peut être interprété par le recruteur comme une qualité bénéfique pour l’entreprise.

Sport: n’en parle que si tu le pratiques de manière régulière
– les recruteurs aiment les candidats actifs, qui “se bougent” !
– si tu pratiques un sport collectif, précise-le, cela traduit ta capacité à travailler en équipe.

Loisirs / Passions: évite le trop classique et trop plat “lecture, cinéma, musique”.
Si tu es un lecteur aguerri ou un grand fan de cinéma: précise le genre, les auteurs / acteurs / réalisateurs que tu adores; ils sont autant d’informations qui reflètent ta personnalité.

Engagements bénévoles: c’est toujours intéressant de les mettre en avant car ils traduisent ta capacité à t’investir et à t’ouvrir aux autres.

N’oublie pas non plus les petits boulots (baby sitting, dog sitting…), stages d’été, les formations de type BAFA, qui reflètent également ton dynamisme et un sens certain des responsabilités.

3- Les langues

Liste les langues étudiées en précisant le niveau (scolaire, courant ou bilingue) et les voyages linguistiques si tu en as faits.

4- L’informatique

Recense les logiciels que tu sais utiliser. Si tu as quelques notions de codage, précise-le; de même si tu animes un blog, une chaîne Youtube…

5- Avenir professionnel

Si tu as déjà un projet professionnel en tête, un parcours d’études en rapport avec ta candidature, détaille-le en trois ou quatre points, cela renforcera ta motivation.

Pour la mise en forme: sois créatif mais pas trop !

Opte pour une présentation soignée et sobre: la page doit être aérée. Si tu veux utiliser de la couleur, limite-toi à deux.

La photo n’est pas obligatoire mais si tu décides d’en mettre une, ce sera une photo d’identité et rien d’autre (pas de selfies ou de portrait recadré pris lors de tes dernières vacances).

Pars en guerre contre les fautes d’orthographe: elles laisseraient une très mauvaise image de toi. Te viendrait-il à l’esprit de te présenter à un entretien avec un vêtement tâché? Alors utilise le correcteur d’orthographe de ton ordinateur et fais relire ton CV à ton entourage (parents, professeurs…).

Enregistre le document en format PDF pour éviter tout problème de compatibilité entre types d’ordinateurs et de navigateurs.

Voilà, maintenant il ne te reste plus qu’à le rédiger…
Sois juste, sois honnête, sois toi !

27 Juil

Orientation #1 : Rentre en contact direct avec des pros

Que tu sois décidé(e) ou non sur ton orientation professionnelle future, la meilleure manière de ne pas te tromper est d’aller questionner des professionnels directement.

Voici quelques astuces qui peuvent être mises en place rapidement.

Au préalable

Avant de te lancer, il est important que tu sois dans un état d’ouverture d’esprit et d’écoute pour ne manquer aucune information et surtout pouvoir rebondir si un sujet t’interpelle. « Comment ? Vous n’avez pas le temps de déjeuner ? Gloups -_- »
Même si tu ne sais pas quel métier viser, tu peux d’abord t’intéresser à un secteur en particulier. Si tu ne vois toujours pas, tu peux réfléchir aux personnes qui t’inspirent le plus que cela soit dans ton entourage ou non.

Stromae-FormidableExercice pratique : Imaginons que tu sois fan d’un chanteur. Qu’est-ce que tu trouves bien chez lui ? Sa technique à la guitare ? Sa voix angélique ? Son style vestimentaire ?
Allons creuser un peu plus loin 😉 ! (Tu peux prendre feuille et stylo, je t’en prie.)
Peut-être qu’à travers ses chansons :  tu voyages et que ça réveille en toi l’esprit d’un « aventurier », tu apprécies le côté « engagé » des paroles et ça parle à ton côté « justicier », tu adores les décors impressionnants de ses concerts et ça te ramène à ta passion pour l’architecture.

Active ton réseau relationnel

  • Peut-être que parmi les amis de tes parents, certains exercent le métier qui te fait rêver. Alors, plus une minute à perdre ! Prépare un questionnaire détaillé, décroche ton téléphone et lance-toi 🙂 !
    Peut-être qu’ils seront très occupés et pas toujours disponibles pour te répondre (« Le temps, c’est de l’argent ch’tiot ») mais ne te décourage pas. Propose-leur un rendez-vous téléphonique à un horaire qui leur convient le mieux et cela devrait bien se passer ! Ils apprécieront ta patience et seront ravis de partager leur expérience avec toi.
    Qui n’aime pas qu’on s’intéresse à lui ? Allez, ne fais pas le modeste 😉 !
  • Si tu as un bon groupe d’amis (ou de connaissances dans une activité extra-scolaire par exemple), tu peux leur proposer de mettre en commun sur papier la profession et le secteur dans lequel travaillent vos parents respectifs.
    Soyez novateurs, proposez et organisez des mini-conférences après l’école avec les parents qui sont d’accord.

Robert-HueLa minute perso : À l’école primaire, mon institutrice conviait des parents d’élève à venir quelques heures pour nous présenter leur métier. Il y a même un sénateur qui était venu ! Même si on ne comprenait pas toujours les termes techniques employés, on pouvait se faire une idée sur sa personnalité et comprendre en quoi ses qualités avait été déterminantes pour le métier qu’elle exerçait. Ça permettait aussi de déconstruire certains aprioris !
« Il a fait médecine alors qu’il avait 12 de moyenne, whooo »

 

Prends contact avec des professionnels directement

Avant de contacter une personne qui t’est inconnue, il sera encore plus important d’avoir préparé ton « discours ». C’est un peu comme une démarche commerciale, pour retenir l’attention. Aussi, nous te conseillons d’effectuer ces prises de contact avec l’aide et l’appui de tes parents.

Attention, on te rappelle d’être toujours vigilant quant à la personne que tu contactes si tu souhaites la rencontrer en personne.

  • Il y a le classique pages jaunes où tu peux trouver facilement le contact téléphonique ou l’email de la personne. Il y a aussi des formulaires de contact sur certains sites web, très pratiques.
  • Il existe certains réseaux sociaux professionnels comme Linkedin ou Viadeo (et d’autres plus spécialisés, selon les secteurs).
    Étape 1 : Demande à tes parents de se créer un compte (même fictif) et essaie de voir s’il y a des personnes à qui tu aimerais poser des questions.
    Étape 2 : Essaie de trouver leur email dans un moteur de recherche.
    Astuce : Taper le nom et le prénom de la personne dans un moteur de recherche. Si cela ne fonctionne pas, ajouter à la recherche « gmail.com ». Cela fonctionne parfois !
    Sinon, vois avec tes parents si cela vaut la peine ou non de payer pour un abonnement (attention certains abonnement sont reconductibles automatiquement).
    Étape 3 : Par écrit, explique ta démarche simplement et fournis bien ton adresse email et celle de tes parents afin qu’elle ou il s’assure de ton honnêteté et éviter la pensée type : « C’est qui encore qui m’envoie des spams :s ? »

defiles-de-mode-ce-quil-faut-savoir-241x300Exemple : Tu as très envie de travailler dans le secteur de la mode à un poste à responsabilité. Tu tapes dans Linkedin « responsable mode » et tombe sur le profil de Julie, Responsable du pôle développement de la marque TrucMuche. C’est parti !

 


En conclusion, c’est en explorant et en écoutant ton ressenti que tu iras vers des chemins que tu n’aurais même pas imaginé au départ et qui te correspondent. Les parcours sont multiples et pas un ne se ressemblent, alors rassure-toi ; même si tu te trompes, que tu connais des échecs, il y aura toujours une possibilité de rebondir !

Nous verrons, dans un prochain billet des conseils pour préparer sa visite à un forum d’orientation.

boussole92

09 Fév

Orientation #2 : Rencontre des spécialistes de l’orientation et des écoles

 

Il y a un grand nombre de forums dédiés à l’orientation qui sont mis en place, chaque année. Ils se tiennent principalement dans les grandes villes. Dans la plupart des lycées, il y aussi des rencontres organisées durant l’année. Tu peux jeter un oeil du côté de L’étudiant, l’Onisep ou encore Studyrama.

L’idéal est de préparer des questions à la fois pour le personnel enseignant et les élèves. Les premiers sont convaincus de ce qu’ils proposent et essayeront de voir si tu corresponds vraiment aux profils recherchés et les seconds ont souvent des avis plus tranchés et te donneront plus volontiers les plus et les moins de leur formation.
Seul bémol de ce type d’évènement, les Universités sont sous-représentés et la plupart des interlocuteurs sont issus d’Écoles privées, donc payantes. Essaie de faire la part des choses entre les beaux discours et ce qu’une école offre réellement à ses élèves comme matériel, stages, débouchés, contacts… Tu pourras aussi te rendre à des conférences enrichis

Au sein de certains établissement, il y a un conseiller(e) d’orientation présent(e) . Sinon, tu pourras te rendre dans le CIO (Centre d’information et d’orientation) de ta ville.
Ils mettent à disposition des tests pour comprendre tes attentes, besoins, attraits… par rapport à ton projet professionnel. Certains tests peuvent durer 1h mais ils en valent la chandelle et peuvent te servir comme base de réflexion. Ensuite, tu pourras t’entretenir avec un professionnel qui sera là pour confronter tes idées, envies aux réalités économiques. Attention, il faut bien avoir en tête qu’ils sont là pour t’aiguiller mais que tu feras ensuite tes propres choix. Exemple : Tu veux devenir chef de publicité et il y a peu d’embauche. C’est une réalité mais si es motivé et assidu dans ton travail, pourquoi pas 🙂
23 Avr

Comment s’aider des vidéos pour réviser le Bac et le Brevet ?

Les révisions, c’est l’étape incontournable de ton année de Terminale, de Première ou de Troisième selon que tu passes le Bac ou le Brevet à la fin de l’année. Tu as probablement déjà réfléchi à la façon dont tu allais t’organiser (sinon, c’est le moment de le faire !) et nous allons voir comment tirer parti des rappels de cours en vidéos des Bons Profs pour réviser efficacement et en profondeur ton cours.

Avec près de 1 000 vidéos disponibles gratuitement dans toutes les matières de la 3ème à la Terminale, tu as de quoi faire. D’une durée de quelques minutes, elles permettent d’aller à l’essentiel et constituent un excellent complément à ton cours. Ce n’est pas pour rien qu’elles ont déjà été visionnées près de 8 millions de fois sur Youtube !

Quelques conseils pour assurer tes révisions avec les vidéos :

  1. Le maître mot : OR-GA-NI-SA-TION. C’est un conseil valable peu importe les supports que tu vas utiliser pour réviser. Définis un planning avec des plages de révisions d’une à deux heures par jour. C’est la régularité qui prime et en faisant un peu chaque jour, tu t’évites l’angoisse des révisions à la dernière minute qui ne donnent pas toujours de bons résultats… Essaie également de varier les matières et les chapitres pour ne pas faire d’indigestion.
    Sur LesBonsProfs, les vidéos sont classées par matières et chapitres. Ton programme est déjà presque tout fait !
    Capture d’écran 2015-04-23 à 11.35.18

  2. Premier visionnage : comprendre la notion dans son ensemble. Regarde la vidéo avec attention la première fois sans être distrait. L’important est de bien saisir les éléments important de la notion et d’identifier la structure du cours et sa cohérence. Tu te feras une idée globale de ce qu’il faut retenir.
  3. Deuxième visionnage : transforme la vidéo en fiche de révision. Regarder une vidéo ne suffit pas pour tout retenir. Il va falloir créer tes propres fiches de révisions. Pour cela, reprends la vidéo en identifiant les grandes parties et les sous-parties et écris quelques phrases pour chaque sous-partie. Mets la vidéo en pause pour t’aider et n’hésite pas à garder la même structure visuelle que celle présente dans la vidéo. C’est un élément de mémorisation supplémentaire !
  4. Complète tes fiches avec ton cours. Les vidéos des Bons Profs sont des synthèses du cours. Elles ne peuvent pas les remplacer complètement. Agrémente tes fiches avec des exemples ou des précisions issus de ton cours. Ce travail de relecture est tout aussi indispensable.
  5. Pour tous les autres visionnages : garde un oeil sur tes fiches. Une fois le gros du travail de rédaction des fiches de révisions effectué, tu pourras revoir tranquillement les vidéos dans tes prochaines révisions en t’aidant de tes fiches pour avoir en tête la structure et les informations importantes de chaque partie.
  6. Ne pas oublier de faire des exercices ! Car connaître son cours est nécessaire, mais pas suffisant. Tu dois aussi te confronter à des exercices type pour savoir ce que l’on attendra de toi le jour du Bac ou du Brevet. Fais les sérieusement (c’est-à-dire sans regarder le corrigé pendant…) et fais toi corriger par quelqu’un si possible (des amis, tes parents, un professeur). Les formules d’accompagnement des Bons Profs peuvent également t’aider en organisant ton programme de travail et en t’aidant en direct grâce à une messagerie instantanée.

Dernier conseil : approprie toi toutes ces recommandations pour en faire ton programme de révisions idéales. Le Bac ou le Brevet (et éventuellement la mention qui va avec) ne dépend que de toi ! Encore quelques efforts et tu pourras vraiment être fier de toi cet été !

Bon courage 😉

12 Mar

Conseils de Youtubeurs #7 : Un peu d’humour

Le mot de la fin 

Alors si toi aussi tu veux chanter haut et fort « J’ai mon bac » comme Mister V :

Pouvoir dire que « le bac, c’est facile » comme Hugo Tout Seul :

Ou encore te remémorer le bon vieux temps des années lycée comme Cyprien, donne toi à fond et tu seras fier de toi 🙂 !

Découvrez le conseil #1 : Avoir le bon matériel
Découvrez le conseil #2 : Un environnement serein
Découvrez le conseil #3 : La to do list
Découvrez le conseil #4 : Chacun sa méthodologie
Découvrez le conseil #5 : Les bons réflexes en classe
Découvrez le conseil #6 : Penser à se relaxer