28 Oct

Sciences Po et le Collège Universitaire, la bonne voie pour les curieux du monde contemporain

Tu vas passer ton bac cette année ou presque et tu te demandes quoi faire après le lycée ? Tu t’intéresses au monde qui t’entoure et tu souhaites t’ouvrir à l’international ? Sciences Po et son Collège Universitaire sont faits pour toi !
Et quelle chance, tu vas pouvoir poser TOUTES LES QUESTIONS qui te trottent dans la tête, et que tu n’as jusqu’alors jamais osé poser, grâce à L’Oral de CAMPUS CHANNEL !

 

Sciences Po et Campus Channel organisent le 7 novembre prochain, à 19h30 précises, une discussion au sujet du programme Collège Universitaire. Seront présents pour répondre à tes questions, en live, la Doyenne du Collège universitaire, la Directrice des admissions et un(e) étudiant(e).

Campus Channel, c’est quoi ?

Campus Channel c’est un site qui te montre les coulisses des écoles et universités post-bac. Sur Campus Channel on n’hésite pas à entrer par la petite porte, à poser des questions, à vivre l’expérience universitaire de l’intérieur et à dire tout. Va vite jeter un œil à leur site : ICI !

Le principe de L’Oral de Campus Channel est simple : des questions, tes questions, seront posées en live aux intervenants présents lors de l’émission. C’est l’occasion rêvée pour éclaircir tous les coins d’ombre avant de te lancer dans la rude épreuve des admissions post-bac.

Le 7 novembre c’est l’équipe du Collège Universitaire de Sciences Po qui sera sous les projecteurs. Tu peux dès à présent envoyer tes questions qui seront ensuite lues en live. Alors il n’y a plus à hésiter, pose tes questions ICI !

Mais qu’est-ce donc que le Collège Universitaire proposé par Sciences Po ?

Accessible directement après le bac, le programme offre un premier cycle de trois ans fondé sur les sciences sociales – droit, économie, histoire, science politique et sociologie. Ces cinq principaux enseignements peuvent être complétés par des disciplines artistiques, littéraires et scientifiques. L’objectif est de donner aux élèves les clés de compréhension du monde contemporain.

L’ouverture sur les apprentissages

En plus des cinq enseignements généraux offerts par le programme, il est possible de s’inscrire dans un double-cursus avec une université parisienne ou étrangère.

Trois double-cursus sont proposés à Paris : 
– Sciences sociales & humanités littéraires
– Sciences sociales & mathématiques appliquées
– Sciences sociales & sciences

Neuf double-cursus sont proposés avec des universités étrangères, le cycle étant cette fois découpé : 2 ans en France puis 2 ans à l’étranger. Les étudiants pourront ainsi partir étudier dans des universités prestigieuses aux États-Unis,  en Allemagne, à Hong Kong, au Japon, à Singapour, au Canada, à Londres, ou en Australie.

L’ouverture sur l’international

Le programme est accessible depuis plusieurs pôles en France. À Paris on se concentre sur le programme général et sur les double-cursus en partenariat avec les universités parisiennes. En région, chacun des Collèges, tout en traitant du programme commun, propose l’approfondissement d’une zone géographique spécifique  :
– Europe centrale et orientale, à Dijon
– Asie, au Havre
– Moyen-Orient et Méditerranée, à Menton
– Europe et espace franco-allemand, à Nancy
– Amérique latine, Espagne et Portugal, à Poitiers
– Afrique, à Reims
– Amérique du Nord, à Reims

À noter que dans tous les cas, la troisième année d’étude s’effectue à l’étranger.

 

Alors, tenté par l’expérience ? Pour plus d’informations, rendez-vous sur Campus Channel le 7 novembre à 19h30, c’est par ICI.

 

21 Mai

Les Bons Élèves s’inspirent des Bons Profs :) !

Les Bons Élèves, c’est une chaîne Youtube créée par des élèves du Lycée du Paraclet de Cottenchy (non loin d’Amiens). Nous avons eu un mot gentil de leur professeur qui affirme qu’ils se sont inspirés des Bons Profs, fier de ses élèves. Et il y a de quoi !

On les encourage dans cette voie pour poursuivre leurs efforts et travailler tout en s’amusant 🙂 !

Un exemple de vidéo sur la protection du sol en SVT :

Clin d’oeil des Bons Profs

14 Mai

Concours BD : dessine ta vision de l’immigration

Voici un concours BD qui peut intéresser certains d’entre vous, petits ou grands.

Le musée de l’histoire de l’immigration, à Paris, en partenariat avec le Huffington post, le Cesan (école d’illustration) organise un concours BD ouvert aux jeunes talents.

Ces derniers mois, le musée a proposé une exposition sur le thème de l’immigration dans la bande dessinée. C’est maintenant au tour des jeunes talents d’être mis en avant avec cette initiative : « Le migrant, un héros de papier ».
Il s’agit d’un concours de création de BD. Les créations retenues seront visibles sur les sites web du Huffington Post et du Musée de l’histoire de l’immigration et bien d’autres prix sont prévus.

DESCRIPTIF :

À qui est-ce destiné ?

• « Enfant » (écoles primaires)
• « Adolescent » (collèges et lycées)
• « Adulte » (à partir de 18 ans)

Comment cela se présente-t-il ?

À partir du thème « Le Migrant, un héros de papier », les participants devront réaliser de 1 à 3 planches de bande dessinée au format A3, en couleur ou en noir et blanc, toutes techniques confondues.
Le style est libre : fantastique, policier, poétique, historique, science-fiction, etc.

Le jury du concours sera composé de : Erwann Surcouf (auteur BD), Laure Garcia (Nouvel Observateur), Benjamin Roure (Bodoï), Cédric Liano (auteur BD), Catherine Adam (illustratrice), Charlotte Perdriau (documentaliste au musée de l’Histoire de l’immigration), Mikhaël Allouche (resp. pédagogique du CESAN).

Quels sont les critères de sélection ?

– Qualité graphique ;
– Originalité du scénario et de la mise en scène ;
– Pertinence de l’approche.

Récompenses :

Les créations des dix favoris de chaque catégorie seront exposées au Musée de l’histoire de l’immigration. Les lauréats verront leurs dessins publiés sur le site web du Musée et du Huffington Post.
Les récompenses incluent des albums dédicacés, des stages de BD au Cesan et des visites guidées du Musée de l’histoire de l’immigration.

Participation possible jusqu’au 22 mai 2014.

Consultez le règlement du concours BD.

Le musée se situe au Palais de la Porte Dorée – Musée de l’histoire de l’immigration 293, avenue Daumesnil 75012 Paris.
LesBonsProfs encourage ce type d’initiatives liant histoire et art !
21 Oct

NewCITYzens : programmes pédagogiques autour de la ville

Utiliser le voyage pour parler autrement de la ville, du développement durable et de l’engagement citoyen aux jeunes… voilà l’objectif de New CITYzens !

Chouette initiative que celle de ces journalistes en herbe qui ont choisi de promouvoir l’engagement citoyen et l’entrepreneuriat social auprès des 12-25 ans par le biais de reportages multimédias pédagogiques sur les initiatives citoyennes en milieu urbain.

Ces reportages peuvent être utilisés comme des ressources pédagogiques complémentaires par les professeurs d’histoire-géographie, d’éducation civique, de langues ou de toute autre matière dont les sujets peuvent trouver échos dans les thématiques abordées. Une véritable boîte à outils pour enrichir vos cours/ateliers, animer vos classes et traiter différemment des sujets du développement durable et de la citoyenneté !

A découvrir sur NewCITYzens.com

Et pour les profs, accédez :

21 Fév

Le niveau scolaire baisse ? Alors au travail !

Alerte ! Le niveau scolaire des élèves français est en baisse ! C’est en tout cas le message porté sur le site du Monde par Antoine Prost, historien de l’éducation, qui s’appuie sur les résultats des études PISA (« Programme international pour le suivi des acquis des élèves ») menées auprès élèves des pays de l’OCDE dès 2000. Jugez plutôt :

Dans les fameuses enquêtes PISA, la France est passée entre 2000 et 2009, pour la compréhension de l’écrit, du 10e rang sur 27 pays au 17e sur 33. La proportion d’élèves qui ne maîtrisent pas cette compétence a augmenté d’un tiers, passant de 15,2 %, à 19,7 %. En mathématiques, nous reculons également et nous sommes dans la moyenne maintenant, alors que nous faisions partie du peloton de tête. (…) A la même dictée, 46 % des élèves faisaient plus de 15 fautes en 2007, contre 21 % en 1997. »

Le constat n’est pas forcément une surprise. Les mêmes sons de cloches nous viennent des professeurs avec qui nous travaillons. Et au-delà de la baisse du niveau, ils remarquent aussi une chute du travail personnel. Les élèves font moins les exercices qu’on leur demande. Et cela ne leur pose pas plus de problèmes que cela…

Alors quel est le problème ? Les profs sont-ils moins bons qu’avant ? Les moyens sont-ils moins importants ? Les élèves français passent-ils trop de temps devant les écrans ? (Oui mais Internet et les tablettes se développent aussi dans les autres pays, non ?) Ont-ils tous perdu goût à l’apprentissage ? Et quel doit être le rôle des parents ?

Sans trop nous attarder sur les causes, ces résultats nous confortent dans l’idée simple que c’est par le travail que les résultats s’amélioreront. Et si les conditions de travail sont difficiles à l’école et avant que des mesures soient prises et mises en place, les parents et les élèves eux-mêmes ont un rôle essentiel à jouer. Retrouver une discipline et un rythme de travail est le moyen le plus simple et le plus efficace pour que les notes augmentent.

Quelques recommandations pour se mettre au travail :

  • Se fixer des rendez-vous réguliers de travail et s’y tenir.
  • Travailler souvent. 20 minutes de révision chaque jour sont souvent plus efficaces que 3 heures la veille du devoir (surtout si c’est pour se coucher après minuit).
  • Ranger son bureau, se créer un espace de travail agréable si possible.
  • Faire et refaire des exercices. Intégrer une méthode demande de la pratique, il ne faut pas simplement comprendre sa logique.

Pour autant, nous savons que très peu d’élèves travaillent spontanément pour le plaisir ou pour une réussite personnelle immédiate. Demander à des adolescents de faire preuve d’auto-discipline semble compliqué. C’est pour cela que les parents doivent aussi être présents pour imposer et contrôler le travail. Une grande partie de l’apprentissage se fait à la maison.

Aux Bons Profs, nous avons développé des outils pour aider les élèves à retrouver cette discipline. Ces outils soutiennent également les parents qui manquent de temps, d’envie ou de compétences pour accompagner leur enfant. Planning des sessions de travail, rappels avant chaque séance, notifications en cas d’absence ou de retard, contrôle du temps et de la qualité de travail… Nous recréons l’expérience d’un cours particulier, mais accessible quand et autant de fois qu’on le souhaite.

De plus, les élèves travaillent avec des ressources de qualité conçues par des professeurs certifiés ou agrégés de l’Éducation nationale. Avec un ton sympathique, des vidéos de rappels de cours assez courtes, des exercices corrigés avec beaucoup de détails et un suivi individuel très encadré, nous espérons redonner un cadre et une dynamique de travail à chacun. Nous croyons beaucoup à cette saine utilisation des écrans. Chaque point gagné sur la moyenne sera votre récompense.

Ce sera pour nous la satisfaction d’avoir accompli du bon travail.

30 Nov

Les PROFS, de la BD au cinéma

Vous vous êtes toujours demandé ce que vivaient les profs au quotidien, élèves agités et feignants, patience mise à rude épreuve, corrections de copies, etc. En définitive, de vrais aventuriers des temps modernes !

Ça tombe bien car ce mois-ci est paru le 15ème tome des PROFS intitulé « bulletin météo ».

Pica & Mauricet, les illustrateurs ont créé un univers drôle et farfelu scénarisé par Erroc, gags à volontés, jamais très loin de la réalité… Chaque tome met en scène les élèves et l’équipe pédagogique du lycée Philippe Rodrigue Octave Fanfaron, lycée dont les résultats laissent clairement à désirer.

Les défauts des profs sont tournés en dérision voire même caricaturés mais toujours de façon sympathique. Chaque matière est représentée par un prof à l’allure stéréotypée, parmi eux :

  • Éric, le prof d’EPS pense que sa matière est la plus importante, très sûr de lui, les élèves qui aiment le sport l’adorent et les filles en sont folles.
  • Amina, la séduisante prof de français adore son métier et ses élèves (masculins) le lui rendent bien !
  • Gladys, la prof d’anglais hystérique est détestée des élèves qu’elle considère tous comme des incapables et bons à rien…

Le personnel administratif n’est pas en reste : cantinière, proviseur, gardien, pions ou encore CPE, tous sont confrontés aux mauvais comportements des élèves en pleine révolution, crise d’adolescence oblige. Parmi eux, trois lycéens se distinguent particulièrement : Boulard, Nitchinsky et Boudini. Leurs conduites irrespectueuses et leurs résultats scolaires désastreux leur confèrent le statut de cancres. Malgré leurs imperfections, les professeurs s’emploient tant bien que mal à remonter le calamiteux niveau d’admission au bac du lycée, menacé de fermeture.

En somme, la bande dessinée réunie les pires élèves et les pires profs, pour un résultat comique, qui s’adresse autant aux ados, qu’aux parents et bien sûr aux professeurs moyennant une pointe d’auto-dérision.

Après plus de 4 millions d’albums vendus, la série qui connait un franc succès depuis 2000, année de sortie du 1er tome, va être adaptée au cinéma. Après une version dessin-animé, voici donc la version cinématographique. Le tournage a commencé cette année et la sortie est prévue pour juin 2013.

À la réalisation : Pierre-François Martin-Laval (alias PEF) des Robins des Bois ; et au casting : Christian Clavier, Isabelle Nanty, François Morel et le jeune comique en vogue chez les ados, Kev Adams !

Après Le Petit Nicolas et L’Élève Ducobu, les adaptations cinématographiques concernant l’école et le lycée semblent faire recette. Profs, élèves et dysfonctionnement du système scolaire, on aime se moquer gentiment des travers de l’éducation. Alors selon-vous le film sera t-il à la hauteur du comique de la BD ?

29 Nov

Des vidéos pour tout savoir sur tout

Lorsque nous réalisons des vidéos pédagogiques pour Les Bons Profs, nous expliquons étape par étape une façon de faire. Un petit peu comme une recette de cuisine. D’abord, on mélange l’oeuf et la farine, ensuite, ajoute les morceaux de pomme et enfin on fait cuire à 180°. Pour nous, ça donne plutôt : « Etape 1, initialisation, on vérifie que l’égalité est vraie au rang 0. Etape 2, hérédité, on pose que l’égalité est vraie au rang n et on regarde si elle se vérifie au rang n+1. Etc. »

Après tout, ce format convient aussi bien pour les maths, l’histoire, la SVT que pour la cuisine, le tricot, la plomberie ou encore le jardinage.

C’est ce que propose le site américain Howcast. Surfant sur la vague du Do It Yoursel (Fais le toi-même), le site propose des centaines de vidéos pour expliquer comment fonctionnent les choses. A croire qu’un jour, on aura des vidéos sur « Comment flirter dans un bar » (Ah tiens, en fait, ça existe…).

Howcast a choisi un format assez léger et dynamique. L’explication est faite en voix off avec des images d’illustration et beaucoup de mise en scène. Autrement dit, on est très loin de ce que l’on fait avec Les Bons Profs ! Mais c’est intéressant. Un exemple avec une vidéo expliquant comment se servir de Twitter :

 

On trouve également sur le site des vidéos de Maths. Qu’en pensez-vous ? Est-ce que l’addition de fraction vous parait plus simple ? 🙂

 

 

09 Nov

De bien jolies vidéos (que vous pouvez aussi regarder pour les cours)

C’est vendredi et comme beaucoup vous avez probablement envie de vous détendre et, pourquoi pas, de rêver un peu !

Ça tombe bien, nous vous avons déniché quelques vidéos qui ont le mérite d’être magnifiques et pédagogiques. Il n’y a pas de raison que cela ne puisse pas aller ensemble !

On commence par une explication de l’origine des aurores boréales. Cela parle de plasma, d’orage solaire, d’une chaleur de 14 millions de degrés et d’hélium. Oui oui, cela correspond bien au programme de Physique-Chimie. Et c’est passionnant !

The Aurora Borealis from Per Byhring on Vimeo.

Passons à présent à un peu de géographie et même à un peu d’économie. Vous ne comprenez pas bien le système électoral américain ? Voici une façon de voir les choses qui classe les Etats par importance électorale et par investissement publicitaire des candidats. Là où c’est fort, c’est que cela permet de redessiner la carte des Etats-Unis telle que pourraient les voir les candidats. Edifiant !

The Amazing Morphing Campaign Money Map from NPR on Vimeo.

Enfin, pour bien se détendre, voici une animation autour des mathématiques : nombres premiers, nombre d’or, proportions… La nature est construite à partir de ces concepts. Ce n’est pas du hasard, c’est saisissant !

Nature by Numbers from Cristóbal Vila on Vimeo.

Allez, bon week-end à tous !

26 Oct

Les cursus universitaires entièrement en ligne : le futur de l’éducation ?

Des universités parmi les plus grandes aux Etats-Unis ont depuis déjà quelques années ouvert leurs portes au monde entier en publiant par exemple leurs cours sur Youtube (voir notamment le cas de Stanford ici). Mais voilà que depuis peu, des projets souvent satellites de ces universités vont plus loin : ils proposent de véritables cursus en ligne pouvant réunir plus de 100 000 étudiants par an et donnant même droit à un vrai diplôme pour ceux qui réussissent les certifications.

C’est le cas notamment de Coursera cofondé par Daphne Koller. Elle témoigne dans cette vidéo de cette expérience qui a pour objectif de proposer les meilleurs cours par les meilleurs profs des meilleures universités et tout ceci au plus grand nombre gratuitement.

Une présentation à voir même si elle dure 20 minutes et qu’elle est en anglais (allez, un petit effort, vous pouvez aussi afficher les sous-titres en anglais, c’est un très bon exercice !).

Pour ma part, je retiens l’engouement suscité par ces cours. Selon elle, c’est parce que l’expérience du cours en ligne est aussi sérieuse et exigeante que ce qui se fait en classe que les élèves adhèrent. Le fait de pouvoir interagir avec des étudiants du monde entier semble également être un formidable stimulant.

Autre phénomène intéressant : la notation entre élèves (peer-review). Demander aux étudiants de noter le travail de leurs camarades n’est pas aussi absurde qu’on aurait pu le penser. Cela force l’étudiant à comprendre les compétences demandées et les chiffres montrent une certaine corrélation entre la notation faite par un élève et celle faite par un prof !

Des expérimentations qui se développent et se multiplient à travers le monde. A suivre donc pour connaître l’avenir de l’éducation ! Difficile de dire qu’il s’agit du début d’une généralisation. Les cours en classe et l’interaction entre prof et élèves dans un espace restreint permet encore des expériences pédagogiques efficaces. Et puis c’est encore le plus simple pour copier sur son voisin 😉

15 Déc

Les bons Profs et la génération Y

Qu’est-ce que la génération Y ? Et en quoi cela change la donne quand on est prof ?

Les membres de la génération Y sont nés entre 1980 et 2000. Autant dire qu’il s’agit de tous ceux qui ont passé leur Bac depuis 1998 ainsi que tous ceux qui le passeront dans les 10 ans à venir !

Entre autres différences avec la génération précédente, la génération X, ces enfants ont grandi bercés par le progrès informatique. Fini le temps ou l’on faisait ses recherches à la bibliothèque, maintenant, tout se fait sur internet (ou presque).

Alors forcement, le monde, la vie, tout cela se passe autrement. Et le bac inexorablement , ne s’appréhende pas de la même façon. Calculatrice surpuissante, portable intelligent, écran tactile, tout cela est bien loin de la feuille et du stylo de nos parents. Les lycéens d’aujourd’hui ne sont pas tout à fait ceux d’hier !

Alors qu’est-ce que cela change pour les profs ? Ca fait quoi d’avoir des élèves qui ont tous des encyclopédies dans leurs poches ? Pour peu qu’ils prennent la peine de la consulter et ils ont le moyen de contredire le savoir jusqu’alors représenté par le professeur. La connaissance étant sur Internet, le prof devient celui qui guide les élèves noyés dans l’information, celui qui leur apprend à rechercher, critiquer et synthétiser la connaissance.

De fait, les exercices au Bac, mais aussi dans les DS, s’attachent peut-être moins au résultat qu’à la méthode utilisée. Et l’apprentissage de la méthode, ça ne se trouve pas facilement sur Internet ! De  même, évaluer un raisonnement, ce n’est pas aussi simple que d’évaluer les résultats d’un QCM. Autant de questions que l’on se pose aujourd’hui !

Mais, cette fameuse génération Y, certains en parle mieux que moi.

Le blog : http://lagenerationy.com/

Mais aussi…

PS : je sais pas vous, mais j’ai trouvé le format de cette vidéo très sympa ! Dynamique, claire et agréable à suivre, un bon exemple pour nos futurs vidéos ?