12 Déc

Trouver un stage en 3ème sans réseau ni piston…

Trouver un stage d’observation en 3ème quand on a 15 ans, ce n’est pas une mince affaire. Tout seul, votre ado a peu de chance d’y arriver et encore moins si vous n’avez personne dans votre entourage susceptible de l’accueillir.
Pas de panique… La situation n’est pas désespérée: Les Bons Profs vous donnent des pistes pour l’accompagner dans ses recherches.
stage-3eme

Tout d’abord, prenez le temps de faire le point avec lui sur les métiers ou secteurs d’activités qui l’intéressent.

Pensez à l’équipe pédagogique de son collège

Conseiller (ère) d’orientation, enseignants, responsable du CDI… Ils ont sûrement gardé des contacts avec les tuteurs de stages des années précédentes. Le mieux est de les solliciter d’abord par mail, vous gagnerez du temps et pourrez investiguer dans plusieurs domaines en même temps. De même, il est fréquent de trouver sur les étagères du CDI quelques exemplaires des meilleurs rapports de stage des années précédentes: ils peuvent être une source d’inspiration et de renseignements fort riche.
N’hésitez pas à contacter également les associations de parents d’élèves (PEEP, FCPE, APEL, UNAAPE), dont les coordonnées sont disponibles dans chaque établissement scolaire.

Ne sous estimez pas l’efficacité du bouche à oreille

Votre ado est gêné de passer par le collège pour trouver son stage?
Parlez-en autour de vous, le bouche à oreille n’est jamais inutile: amis, voisins, commerçants de quartier, membres de votre club de sport, directrice/eur de son ancienne école élémentaire…

Stage-3ème recherche

N’oubliez pas les réseaux sociaux

Nombreuses sont les entreprises qui ont une page Facebook sur laquelle votre enfant peut adresser directement sa candidature.
Dans ce cas, pour décupler ses chances, visez plutôt les grandes entreprises où plusieurs métiers sont représentés.

Les plateformes départementales au service des ados

Côté collectivités, les plateformes départementales centralisent les offres de stage de l’ensemble des acteurs publics et privés du Département (entreprises, associations, collectivités) et permettent aux jeunes de postuler directement en ligne. De plus elles prodiguent de nombreux conseils et informations pratiques. A titre d’exemple, en voici quelques unes qui pourraient vous concerner si vous habitez dans Le Nord, La seine-Saint-Denis, L’Essonne, La seine Maritime

Les associations ne sont pas en reste…

Viens Voir Mon Taf qui s’adresse exclusivement aux élèves de troisième situés en REP (Réseaux d’éducation prioritaires) et en Prépa pro.
Elles bougent qui a lancé un programme “Premier stage collégiennes / lycéennes” avec pour objectif de faire découvrir les secteurs industriels et technologiques aux jeunes filles.

Vous pouvez enfin, en dernier recours, solliciter votre employeur même s’il est toujours plus enrichissant pour votre enfant de découvrir un métier qui lui est moins familier…

Le p’tit plus des Bons Profs

Votre enfant a du mal à trouver son stage et vous faites votre possible pour le sortir de cette galère? Si ça peut vous rassurer vous n’êtes pas les seuls. Certains en ont même fait un film !
Maman a tort” de Marc Fitoussi sorti en salle le 9 novembre 2016.

21 Nov

Je comprends mon cours mais je n’arrive pas à faire les exercices

Cette citation d’élève est une de celles que les professeurs entendent le plus souvent au cours d’une année scolaire.

D’où vient ce décalage entre la compréhension d’une notion et l’incapacité de s’en servir dans un exercice ? Comme si apprendre ne servait à rien finalement.

Impossible de faire mes exercices, pourtant j'ai compris le cours

Source : La petit fabrique du jeu vidéo

Il y a plusieurs hypothèses :

  1. J’ai compris mais je n’arrive pas à l’appliquer en exercices

C’est le cas le plus fréquent. Tu as vu la leçon et pense avoir compris ce tu as entendu ou lu mais tu rencontres des difficultés de méthodes pour l’appliquer à un exercice.

C’est le cas par exemple dans une propriété simple de 4ème : celle de Pythagore. La plupart des élèves sont dans ton cas. Ils connaissent la formule mais ont un mal fou à rédiger la réciproque : elle suppose de faire deux calculs séparés, de comparer les résultats obtenus et de conclure. Cet enchaînement d’étapes est complexe au collège et nécessite de l’entraînement pour la maîtriser.

La solution : accepter de s’entraîner pour être sûr de bien savoir faire. Comprendre ce n’est pas seulement être d’accord, c’est aussi être capable d’appliquer la notion dans des situations différentes.

  1. Je croyais avoir compris et en fait … non

Tu as eu la sensation de comprendre en cours et plus tard en relisant, tu t’aperçois que tu ne maîtrises pas la notion : un ou plusieurs arguments ou détails ont été oubliés et l’édifice ne tient plus.

La solution : relire ton cours, te faire des fiches, visionner des vidéos pour changer de support, poser des questions en classe ou sur Les Bons Profs si tu es abonné.

  1. Je sais faire mais la peur me paralyse en contrôle

On appelle ça l’angoisse de la feuille blanche : impossible de te lancer dans le contrôle, tu crois avoir tout oublié. Mais en réalité on a surtout peur de décevoir ses proches ou de se décevoir soi-même.

La solution : bien dormir avant les contrôles et toujours commencer par les exercices et questions faciles : ça lance la machine et ça rassure. Une fois lancé, tous les savoirs reviennent et le problème est réglé.

Si vous avez des astuces ou commentaires à partager, nous sommes preneurs 😉

A bientôt

Bertrand

05 Nov

Comment avoir de meilleurs résultats en classe ?

C’est le conseil à la fois le plus simple mais le plus efficace que l’on puisse donner à un élève qui a des difficultés en classe : faire et refaire les exercices. C’est la clé de la réussite !
Mais s’imposer un tel entraînement seul n’est pas facile ! Heureusement, Les Bons Profs sont là pour vous aider.

Pourquoi refaire les exercices donnés en cours ?

Si vous avez des difficultés dans une matière, faire les exercices vous permettra de comprendre ce que l’on attend de vous. Vous saisirez ainsi les logiques et les démarches que vous serez amenés à reproduire lors des devoirs sur table ainsi qu’en examen, comme au Bac ou au Brevet.

Mais bien souvent, même motivé, un élève qui bute sur des questions aura tendance à se décourager. Ce qui est tout à fait compréhensible. En effet, rien ne l’oblige à faire des exercices supplémentaires. Et à quoi bon se pencher sur la question 5 lorsqu’on n’a déjà pas réussi la question 3 ?

Auto-discipline et persévérance pour aller au bout des exercices

C’est bien de persévérance dont a besoin cet élève. Se forcer à faire toutes les questions est déjà un exercice en soi. Même si on n’a pas trouvé la solution, notre cerveau s’est activé et nous avons pu élaborer des pistes de réflexion. Ce sera important non seulement pour le prochain exercice de ce type, mais aussi pour bien comprendre et assimiler la correction.Réviser en ligne avec Les Bons Profs : le meilleurs moyen de ne pas se décourager et finir ses exercices

Que proposent Les Bons Profs pour réussir à s’entraîner efficacement ?

1. Des vidéos, des quiz et exercices

Un contrôle ou simplement un besoin de réviser un ou des chapitres ? Les Bons Profs ont en réserve tout un panel d’activités pour s’entraîner en ligne. Une fois le cours assimilé et compris grâce aux vidéos, les quiz et exercices accompagnés de leurs « astuces », servent à l’appliquer. En plus, pas de deadline, ni de chrono : les exercices restent disponibles pour pouvoir être faits et refaits autant de fois que nécessaire 😉

2. Venir en aide aux élèves bloqués dans les exercices. L’assistance 7j/7 permet de poser toutes ses questions directement aux profs, par messagerie dans toutes les matières proposées.
Devoirs à la maison ou exercices Les Bons Profs, ils sont là pour vous faire progresser !
Avantage : l’aide permet de venir à bout des éventuelles difficultés et de clarifier les points qui vous posent problème. C’est un excellent moyen de ne plus se décourager. De plus, vous pouvez télécharger vos énoncés dans votre message 😉

28 Oct

Sciences Po et le Collège Universitaire, la bonne voie pour les curieux du monde contemporain

Tu vas passer ton bac cette année ou presque et tu te demandes quoi faire après le lycée ? Tu t’intéresses au monde qui t’entoure et tu souhaites t’ouvrir à l’international ? Sciences Po et son Collège Universitaire sont faits pour toi !
Et quelle chance, tu vas pouvoir poser TOUTES LES QUESTIONS qui te trottent dans la tête, et que tu n’as jusqu’alors jamais osé poser, grâce à L’Oral de CAMPUS CHANNEL !

 

Sciences Po et Campus Channel organisent le 7 novembre prochain, à 19h30 précises, une discussion au sujet du programme Collège Universitaire. Seront présents pour répondre à tes questions, en live, la Doyenne du Collège universitaire, la Directrice des admissions et un(e) étudiant(e).

Campus Channel, c’est quoi ?

Campus Channel c’est un site qui te montre les coulisses des écoles et universités post-bac. Sur Campus Channel on n’hésite pas à entrer par la petite porte, à poser des questions, à vivre l’expérience universitaire de l’intérieur et à dire tout. Va vite jeter un œil à leur site : ICI !

Le principe de L’Oral de Campus Channel est simple : des questions, tes questions, seront posées en live aux intervenants présents lors de l’émission. C’est l’occasion rêvée pour éclaircir tous les coins d’ombre avant de te lancer dans la rude épreuve des admissions post-bac.

Le 7 novembre c’est l’équipe du Collège Universitaire de Sciences Po qui sera sous les projecteurs. Tu peux dès à présent envoyer tes questions qui seront ensuite lues en live. Alors il n’y a plus à hésiter, pose tes questions ICI !

Mais qu’est-ce donc que le Collège Universitaire proposé par Sciences Po ?

Accessible directement après le bac, le programme offre un premier cycle de trois ans fondé sur les sciences sociales – droit, économie, histoire, science politique et sociologie. Ces cinq principaux enseignements peuvent être complétés par des disciplines artistiques, littéraires et scientifiques. L’objectif est de donner aux élèves les clés de compréhension du monde contemporain.

L’ouverture sur les apprentissages

En plus des cinq enseignements généraux offerts par le programme, il est possible de s’inscrire dans un double-cursus avec une université parisienne ou étrangère.

Trois double-cursus sont proposés à Paris : 
– Sciences sociales & humanités littéraires
– Sciences sociales & mathématiques appliquées
– Sciences sociales & sciences

Neuf double-cursus sont proposés avec des universités étrangères, le cycle étant cette fois découpé : 2 ans en France puis 2 ans à l’étranger. Les étudiants pourront ainsi partir étudier dans des universités prestigieuses aux États-Unis,  en Allemagne, à Hong Kong, au Japon, à Singapour, au Canada, à Londres, ou en Australie.

L’ouverture sur l’international

Le programme est accessible depuis plusieurs pôles en France. À Paris on se concentre sur le programme général et sur les double-cursus en partenariat avec les universités parisiennes. En région, chacun des Collèges, tout en traitant du programme commun, propose l’approfondissement d’une zone géographique spécifique  :
– Europe centrale et orientale, à Dijon
– Asie, au Havre
– Moyen-Orient et Méditerranée, à Menton
– Europe et espace franco-allemand, à Nancy
– Amérique latine, Espagne et Portugal, à Poitiers
– Afrique, à Reims
– Amérique du Nord, à Reims

À noter que dans tous les cas, la troisième année d’étude s’effectue à l’étranger.

 

Alors, tenté par l’expérience ? Pour plus d’informations, rendez-vous sur Campus Channel le 7 novembre à 19h30, c’est par ICI.

 

22 Oct

6 raisons pour passer au soutien scolaire en ligne

Se mettre à la recherche d’une solution de soutien scolaire ressemble souvent à un parcours du combattant : publier des annonces, y répondre, rencontrer des professeurs ou des étudiants, prendre des rendez-vous…

Cela nécessite une véritable organisation. Grâce au soutien scolaire en ligne, plus besoin de courir un marathon pour trouver la solution qui correspond à votre enfant !

Voici 6 idées pour voir le soutien scolaire numérique comme une vraie opportunité !

Le soutien scolaire en ligne des Bons Profs

1. Efficace avant tout

C’est évidemment la première question que l’on se pose : le soutien scolaire en ligne peut-il permettre de faire repartir les notes à la hausse ? Du côté des professeurs, la réponse est à trouver dans la qualité du travail fourni par l’élève. Et pour l’aider, l’offre Lesbonsprofs s’appuie sur 3 piliers pour un travail qui donne des résultats :

  1. Apprendre grâce à des vidéos de rappels de cours présentées par des profs et plébiscitées par les élèves (+ de 26 millions de vues sur Youtube). Courtes et ciblées pour aller à l’essentiel et être revues sans limite.

  2. S’entraîner avec des quiz et des exercices préparés sur-mesure pour que chaque élève puisse préparer ses contrôles à venir.

  3. Être aidé grâce à l’assistance de nos professeurs connectés. Tous les jours, sans limite et pour toutes les matières. Ainsi les élèves ne se découragent plus face aux difficultés et vont au bout de leurs exercices, qu’ils soient « maison » ou Lesbonsprofs.

Ainsi, plus de 97% des membres Lesbonsprofs ont eu leur Bac ou leur Brevet en 2016. Et les 3 % qui ont échoué ? Nous les avons remboursés, tout simplement.

 

2. La fin des déplacements inutiles

La semaine d’un lycéen ou d’un collégien est déjà très chargée. Pourquoi lui ajouter des déplacements supplémentaires pour se rendre dans une agence de soutien scolaire ? Surtout si c’est vous qui devez l’accompagner en voiture !

Avec le soutien scolaire 100% en ligne, les élèves disposent d’une aide et d’un accompagnement de qualité dans le confort de leurs chambres. Chez vous mais avec des professeurs disponibles.

3. Des professeurs disponibles tous les jours en ligne

Un élève qui a des difficultés en classe a besoin de solliciter davantage les professeurs. Le numérique permet de sortir de la contrainte du rendez-vous hebdomadaire unique d’une heure, pour s’orienter vers une assistance quotidienne. Sur Lesbonsprofs, tous les jours, chaque élève peut interroger des professeurs, dans toutes les matières du collège et du lycée. Les difficultés rencontrées au cours de la journée disparaissent et les adolescents repartent sereins en classe le lendemain.

4. Des outils digitaux adaptés aux élèves d’aujourd’hui

Rappels de cours en vidéo, messagerie, tableau de bord de suivi du travail… Le soutien scolaire en ligne permet une expérience de travail moderne à laquelle les élèves adhèrent (note moyenne laissée par les utilisateurs du site www.lesbonsprofs.com : 8,9 sur 10 !).

Il est ainsi plus facile de les motiver et ils sont plus impliqués dans leur travail. Le soutien scolaire en ligne crée une intermédiation entre le prof et l’élève pour une relation apaisé.

5. Réviser en ligne : Simplicité et souplesse

Vous n’êtes pas fan de la paperasserie ? Nous non plus ! Et comme de nombreux services que vous utilisez sur le web chaque jour, le soutien scolaire en ligne simplifie les conditions d’accès et d’utilisation. Sur lesbonsprofs.com, vous pouvez créer votre compte en 3 clics et commencer à bénéficier d’un accompagnement efficace le jour même. Autre avantage, l’élève peut solliciter un professeur sans prendre de rendez-vous même pour valider un point en quelques minutes. Pourquoi faire compliqué ?

6. Avec le soutien scolaire en ligne : maîtrisez votre budget

Le soutien scolaire en ligne est 3 à 4 fois moins coûteux que le soutien scolaire traditionnel. A partir de 29,90 € pour un mois entier, avec lesbonsprofs.com, tout le monde peut désormais profiter d’une solution de qualité pour son enfant.

Voilà donc 6 raisons qui sont autant d’avantages pour aider votre enfant à se remettre sur les bons rails ! Découvrez le soutien en ligne des Bons Profs avec nos Pass sans engagement ou contactez-nous au 01 86 95 72 01 !

19 Oct

Le conseil de classe approche ? Même pas peur !

L’automne est déjà bien entamé, les contrôles se sont déjà bien enchaînés, tu ne vas bientôt plus pouvoir y échapper : le CONSEIL DE CLASSE is coming.

Il te fait peur ce mot ? Ne t’inquiète pas, Les Bons Profs sont là pour lever le voile sur le mythe : un conseil de classe, ce n’est pas bien méchant.
Voilà tout ce que tu as toujours voulu savoir sur cette terrible épreuve : à quoi ça sert, comment ça se passe, comment le passer avec succès…

 

Qu’est-ce que le conseil de classe ?

Trois fois par an, à la fin de chaque trimestre, les profs et quelques membres de l’administration se réunissent pour discuter le cas individuel de chaque élève. Le but de cette réunion est d’établir un bilan individuel sur chacun des élèves : l’attitude en classe, les performances scolaires, l’évolution au fil des trimestres.

Selon le décret du 14 juin 1990 : « Le conseil de classe doit examiner le déroulement de la scolarité de chaque élève afin de mieux le guider dans son travail et ses choix d’études. Pour chaque élève, il s’agira de déterminer ses points forts, ses points faibles, ses potentialités et son niveau d’acquisition des compétences attendues. »

 

Qui est présent lors du conseil de classe ? 

C’est une joyeuse équipe qui assiste au conseil de classe : la plupart de tes professeurs dont ton prof principal bien sûr, le chef d’établissement, un ou plusieurs conseillés (le conseillé d’orientation par exemple), les délégués des parents d’élève, les délégués de classe et dans certains collèges et lycées, tu peux toi aussi assister à ton conseil de classe !

 

Quelles décisions sont prises ?

Selon les classes et l’avancement de l’année, des décisions différentes peuvent être prises. Dans tous les cas, l’équipe présente attribue la mention spéciale ou l’avis général sur le bulletin. Ce commentaire peut relever de l’avertissement, de l’encouragement, des félicitations, etc.

Lors des conseils de classe de fin d’année, l’équipe discute du passage ou non de l’élève à l’année supérieure. Elle discute également, pour les troisièmes et les secondes, de l’orientation choisie par l’élève (passer en seconde technologique ou générale ? en première S ou ES ? etc.)

Enfin, en terminale, l’équipe elle donne un avis favorable ou non à l’élève sur le travail accompli jusque là. Cet avis sera crucial pour ceux à qui il manquera quelques mini-points pour avoir leur bac.

 

Comment ça se passe ?

Il y a plusieurs étapes, bien organisées. Avant même que la réunion ne commence, chaque professeur a déjà rempli son propre commentaire sur le bulletin de chaque élève.
Après un rapide tour de table, où chacun des professeurs est invité à s’exprimer sur l’ambiance générale de la classe, on se concentre sur chaque cas individuel des élèves.

Le cas de chaque élève est abordé en trois étapes :
– Première étape : le professeur principal fait un bilan des appréciations données par les professeurs
– Deuxième étape : les professeurs s’expriment sur le cas de l’élève (élève modèle, trop bavard, trop timide, pourrait plus s’investir…)
– Troisième étape : d’après tous ces commentaires, le principal note une appréciation générale sur le bulletin de l’élève et passe au suivant.

conseil-de-classe

À quoi ça te sert ?

Le conseil de classe c’est utile aux profs pour avoir une vue d’ensemble sur la classe et sur l’attitude de chaque élève auprès de ses collègues. Mais le conseil de classe c’est surtout utile pour toi.

Les profs ne sont pas là pour t’enfoncer. Leurs remarques, négatives et positives, sont toutes bonnes à prendre en compte. Elles te feront prendre conscience de tes points forts et de tes points faibles (si tu en as…), et donc améliorer ton travail.

Ces remarques te feront également prendre conscience de l’attitude que tu donnes. Tu peux, sans t’en rendre compte, avoir l’air endormi, blasé, fatigué, inintéressé, etc. L’attitude générale est très importante, et il est toujours bon de connaître l’impression qu’on donne. Ça te servira quand il faudra passer tes oraux de bac, pour te faire des potes à la fac, lors d’entretiens, etc.

D’ordre plus pragmatique, le conseil de classe est utile pour les appréciations qui sont inscrites sur ton bulletin. Ces appréciations te suivront jusqu’à la fin de ta scolarité. Une bonne appréciation = un bon dossier = de grandes chances d’obtenir les prépas/écoles/DUT/et autres formations que tu veux après le bac.

 

Comment réussir son conseil de classe ?

Tu l’as compris, un conseil de classe ce n’est pas la mer à boire, mais ce n’est pas non plus à prendre à la légère. Pour bien réussir cette épreuve et si tu en as la possibilité, assiste à ton conseil de classe, ça t’évitera des incompréhensions et des propos déformés par le bouche-à-oreille.

Garde bien en tête que les profs ne sont pas là pour te descendre, ils veulent au contraire t’encourager à progresser/te reprendre en main/ te réveiller de ton hibernation scolaire ou tout simplement te féliciter pour le travail accompli.

Il n’y a qu’une seule et unique manière de passer son conseil de classe sans stress : travailler, être attentif en classe et montrer de la motivation à progresser. Rien de plus simple, n’est-ce pas ?

 

 

28 Sep

200 000 mercis pour les 200 000 abonnés sur YouTube !

Hourra, on a passé un nouveau cap : celui des 200 000 ABONNÉS SUR YOUTUBE !
Vous êtes toujours plus nombreux et ça nous fait toujours plus plaisir. Toute l’équipe  des Bons Profs vous en remercie… 200 000 fois !

Pour fêter ça, on vous a concocté une petite vidéo avec dedans (attention spoilers) :
– le trophée des 100 000 abonnés, reçu des mains de YouTube
– le trophée des 200 000 abonnés, fabriqué par nos soins
– un humour toujours décapant
– une bonne surprise pour ceux qui ont passé le bac (ou qui s’en approchent dangereusement)

Car oui, on profite de cette vidéo pour vous faire part de notre bonne nouvelle de la rentrée : on lance une chaîne pour les études supérieures, Les Bons Profs Supérieur.

Merci à vous et continuez à venir gonfler les rangs des Bons Profs, on a hâte de se pencher sur la vidéo des 1 000 000 !

23 Sep

Comment réussir son rapport de stage de troisième ?

Tout le monde passe par là au moins une fois dans sa vie : la rédaction du fameux rapport de stage. En troisième – ou parfois en seconde – vous serez plongés le temps de quelques jours en plein cœur du monde du travail. Il vous faudra trouver une entreprise ou structure pour vous accueillir, mais pas d’inquiétude, aucun savoir-faire spécifique ne sera requis, seulement votre curiosité et force d’observation !

À la suite de ces quelques jours passés dans le monde professionnel, le gros du travail commence : il faut rédiger son rapport de stage.
Voici 4 bonnes astuces pour épater ses profs et réaliser un rapport complet et passionnant.

 

1.  Prendre des notes : beaucoup, tout le temps, sur tout

  • Avant de commencer son stage : noter ses attentes, ses espérances, ses peurs…
  • Pendant le stage, noter toutes ses observations :
    • la liste des missions : ce qui a été observé, ce qui a été accompli,
    • les impressions : ce qui a été difficile, facile, surprenant, intéressant, moins intéressant,
    • les anecdotes.

 

2. Construire un plan simple et détaillé

En introduction : parler de ses démarches, du choix de l’entreprise, des difficultés ou non à obtenir le stage.

  1. Présentation de l’entreprise
    A) Historique
    – sa création
    – son évolution
    B) Les activités de l’entreprise
    – le secteur d’activité
    – la concurrence
    C) Le personnel
    – les différents acteurs et métiers
    – comment fonctionne la hiérarchie
  2. Mes expériences
    A) Ma présence dans l’entreprise
    – ce que j’ai vu
    – ce que j’ai fait
    B) Mes impressions
    – ce qui m’a surpris, intéressé
    – ce que j’ai appris – sur le monde du travail, sur le métier suivi

En conclusion : insister sur les conséquences de cette expérience sur son projet professionnel. Est-ce que ce stage me conforte dans mes envies, mes projets, mes ambitions ? Ou est-ce qu’au contraire, j’envisage de changer de voie ?

 

3. Soigner la présentation

Un bon rapport de stage est un rapport de stage complet, intéressant mais aussi et surtout, propre et bien présenté.

  • Penser à structurer le dossier :
    – paginer le dossier,
    – composer un sommaire avec plan détaillé et annexes.
  • Soigner la couverture : c’est la première chose que verra le prof !
  • Prêter attention à la syntaxe et à l’orthographe, se relire et se faire relire.
  • Ne pas hésiter à faire une page de remerciements. Sans en faire des tonnes, un petit merci à l’entreprise et aux gens qui vous ont aiguillonnés pendant votre stage fait toujours plaisir.

 

4. Se démarquer : photos, annexes

Pour captiver l’attention du prof qui aura beaucoup de rapports à lire, et pour enrichir son dossier, il est possible et recommandé de placer, au cours de la rédaction ou à la fin en pages d’annexes :

  • des illustrations (après avoir bien demandé l’autorisation à l’entreprise, bien sûr !) :
    – des photographies de son bureau et de ses collègues
    – des graphiques chiffrés
    – des plans du lieu de travail
  • des documents bonus :
    – une interview de son tuteur
    – les travaux réalisés pendant le stage
    – des plaquettes et autres documents informatifs fournis par l’entreprise

 

Avec tous ces bons conseils, vous pourrez attaquer en toute tranquillité la rédaction du rapport de stage. Mais attention, la règle d’or est surtout de ne pas s’y prendre à la dernière minute !

 

 

 

02 Sep

Les nouveaux programmes de 3e (fin de cycle 4) sont en ligne sur LesBonsProfs !

Réforme du collège oblige, Les Bons Profs ont tourné pendant l’été toutes les nouvelles vidéos pour la rentrée 2016.

Elles seront mises progressivement en ligne au cours du mois de septembre en :

  • Mathématiques
  • Français (déjà en ligne)
  • Histoire géographie (déjà en ligne)
  • Anglais

A retenir : Une nouvelle discipline des mathématiques apparaît : L’ALGORITHMIQUE

Vous voulez découvrir ce qu’est un algorithme ?

Regardez cette première vidéo présentée par Bertrand et à vos claviers pour débuter avec le logiciel “Scratch”.

Les professeurs qui souhaitent enrichir notre bibliothèque avec leurs propres vidéos sont les bienvenus dans notre équipe. Nous contacter via notre site.

À bientôt et bonne année scolaire à tous !

27 Juil

Orientation #1 : Rentre en contact direct avec des pros

Que tu sois décidé(e) ou non sur ton orientation professionnelle future, la meilleure manière de ne pas te tromper est d’aller questionner des professionnels directement.

Voici quelques astuces qui peuvent être mises en place rapidement.

Au préalable

Avant de te lancer, il est important que tu sois dans un état d’ouverture d’esprit et d’écoute pour ne manquer aucune information et surtout pouvoir rebondir si un sujet t’interpelle. « Comment ? Vous n’avez pas le temps de déjeuner ? Gloups -_- »
Même si tu ne sais pas quel métier viser, tu peux d’abord t’intéresser à un secteur en particulier. Si tu ne vois toujours pas, tu peux réfléchir aux personnes qui t’inspirent le plus que cela soit dans ton entourage ou non.

Stromae-FormidableExercice pratique : Imaginons que tu sois fan d’un chanteur. Qu’est-ce que tu trouves bien chez lui ? Sa technique à la guitare ? Sa voix angélique ? Son style vestimentaire ?
Allons creuser un peu plus loin 😉 ! (Tu peux prendre feuille et stylo, je t’en prie.)
Peut-être qu’à travers ses chansons :  tu voyages et que ça réveille en toi l’esprit d’un « aventurier », tu apprécies le côté « engagé » des paroles et ça parle à ton côté « justicier », tu adores les décors impressionnants de ses concerts et ça te ramène à ta passion pour l’architecture.

Active ton réseau relationnel

  • Peut-être que parmi les amis de tes parents, certains exercent le métier qui te fait rêver. Alors, plus une minute à perdre ! Prépare un questionnaire détaillé, décroche ton téléphone et lance-toi 🙂 !
    Peut-être qu’ils seront très occupés et pas toujours disponibles pour te répondre (« Le temps, c’est de l’argent ch’tiot ») mais ne te décourage pas. Propose-leur un rendez-vous téléphonique à un horaire qui leur convient le mieux et cela devrait bien se passer ! Ils apprécieront ta patience et seront ravis de partager leur expérience avec toi.
    Qui n’aime pas qu’on s’intéresse à lui ? Allez, ne fais pas le modeste 😉 !
  • Si tu as un bon groupe d’amis (ou de connaissances dans une activité extra-scolaire par exemple), tu peux leur proposer de mettre en commun sur papier la profession et le secteur dans lequel travaillent vos parents respectifs.
    Soyez novateurs, proposez et organisez des mini-conférences après l’école avec les parents qui sont d’accord.

Robert-HueLa minute perso : À l’école primaire, mon institutrice conviait des parents d’élève à venir quelques heures pour nous présenter leur métier. Il y a même un sénateur qui était venu ! Même si on ne comprenait pas toujours les termes techniques employés, on pouvait se faire une idée sur sa personnalité et comprendre en quoi ses qualités avait été déterminantes pour le métier qu’elle exerçait. Ça permettait aussi de déconstruire certains aprioris !
« Il a fait médecine alors qu’il avait 12 de moyenne, whooo »

 

Prends contact avec des professionnels directement

Avant de contacter une personne qui t’est inconnue, il sera encore plus important d’avoir préparé ton « discours ». C’est un peu comme une démarche commerciale, pour retenir l’attention. Aussi, nous te conseillons d’effectuer ces prises de contact avec l’aide et l’appui de tes parents.

Attention, on te rappelle d’être toujours vigilant quant à la personne que tu contactes si tu souhaites la rencontrer en personne.

  • Il y a le classique pages jaunes où tu peux trouver facilement le contact téléphonique ou l’email de la personne. Il y a aussi des formulaires de contact sur certains sites web, très pratiques.
  • Il existe certains réseaux sociaux professionnels comme Linkedin ou Viadeo (et d’autres plus spécialisés, selon les secteurs).
    Étape 1 : Demande à tes parents de se créer un compte (même fictif) et essaie de voir s’il y a des personnes à qui tu aimerais poser des questions.
    Étape 2 : Essaie de trouver leur email dans un moteur de recherche.
    Astuce : Taper le nom et le prénom de la personne dans un moteur de recherche. Si cela ne fonctionne pas, ajouter à la recherche « gmail.com ». Cela fonctionne parfois !
    Sinon, vois avec tes parents si cela vaut la peine ou non de payer pour un abonnement (attention certains abonnement sont reconductibles automatiquement).
    Étape 3 : Par écrit, explique ta démarche simplement et fournis bien ton adresse email et celle de tes parents afin qu’elle ou il s’assure de ton honnêteté et éviter la pensée type : « C’est qui encore qui m’envoie des spams :s ? »

defiles-de-mode-ce-quil-faut-savoir-241x300Exemple : Tu as très envie de travailler dans le secteur de la mode à un poste à responsabilité. Tu tapes dans Linkedin « responsable mode » et tombe sur le profil de Julie, Responsable du pôle développement de la marque TrucMuche. C’est parti !

 


En conclusion, c’est en explorant et en écoutant ton ressenti que tu iras vers des chemins que tu n’aurais même pas imaginé au départ et qui te correspondent. Les parcours sont multiples et pas un ne se ressemblent, alors rassure-toi ; même si tu te trompes, que tu connais des échecs, il y aura toujours une possibilité de rebondir !

Nous verrons, dans un prochain billet des conseils pour préparer sa visite à un forum d’orientation.

boussole92