13 Jan

Comment rédiger un bon CV quand on a très peu d’expérience ?

Tu postules pour un stage ou une formation et tu n’as encore jamais rédigé de CV? Tu te demandes ce que tu vas bien pouvoir y mettre pour remplir tout un A4 alors que tu n’as presque pas d’expérience ?
Pas la peine de t’arracher les cheveux, on te donne tous les conseils pour taper dans l’oeil des recruteurs et faire en sorte que ton CV reste sur le dessus de la pile.

Comment rédiger un bon CV quand on a pas d'expérience

 

Dis toi que ce CV est ta première carte de visite. En quelques secondes seulement, le recruteur doit se faire une idée de ton potentiel.
Deux conseils de bon sens avant de rentrer dans le vif du sujet:
Ne néglige ni le fond ni la forme
Sois honnête et n’invente rien.

Comment hiérarchiser tes compétences ?

En en tête du CV, affiche clairement les informations incontournables :
Nom et le prénom
Coordonnées : adresse, téléphone, email (évite les pseudos ridicules!)
Date de naissance ou âge
Ton projet en vue: recherche un stage de…, une formation en…, un poste en…

1- Le parcours scolaire

Commence par le diplôme le plus récent.
Si possible, précise les options que tu as choisies, ta mention et ta note finale.
Valorise ton stage de 3ème ou tes mini stages si tu en as réalisés:
indique la période, la durée, l’entreprise, le secteur d’activité et les bénéfices que tu en as retirés: créativité, contact humain, autonomie…

2- Les compétences personnelles

Il s’agit dans cette rubrique de valoriser ce qui t’anime et qui peut être interprété par le recruteur comme une qualité bénéfique pour l’entreprise.

Sport: n’en parle que si tu le pratiques de manière régulière
– les recruteurs aiment les candidats actifs, qui “se bougent” !
– si tu pratiques un sport collectif, précise-le, cela traduit ta capacité à travailler en équipe.

Loisirs / Passions: évite le trop classique et trop plat “lecture, cinéma, musique”.
Si tu es un lecteur aguerri ou un grand fan de cinéma: précise le genre, les auteurs / acteurs / réalisateurs que tu adores; ils sont autant d’informations qui reflètent ta personnalité.

Engagements bénévoles: c’est toujours intéressant de les mettre en avant car ils traduisent ta capacité à t’investir et à t’ouvrir aux autres.

N’oublie pas non plus les petits boulots (baby sitting, dog sitting…), stages d’été, les formations de type BAFA, qui reflètent également ton dynamisme et un sens certain des responsabilités.

3- Les langues

Liste les langues étudiées en précisant le niveau (scolaire, courant ou bilingue) et les voyages linguistiques si tu en as faits.

4- L’informatique

Recense les logiciels que tu sais utiliser. Si tu as quelques notions de codage, précise-le; de même si tu animes un blog, une chaîne Youtube…

5- Avenir professionnel

Si tu as déjà un projet professionnel en tête, un parcours d’études en rapport avec ta candidature, détaille-le en trois ou quatre points, cela renforcera ta motivation.

Pour la mise en forme: sois créatif mais pas trop !

Opte pour une présentation soignée et sobre: la page doit être aérée. Si tu veux utiliser de la couleur, limite-toi à deux.

La photo n’est pas obligatoire mais si tu décides d’en mettre une, ce sera une photo d’identité et rien d’autre (pas de selfies ou de portrait recadré pris lors de tes dernières vacances).

Pars en guerre contre les fautes d’orthographe: elles laisseraient une très mauvaise image de toi. Te viendrait-il à l’esprit de te présenter à un entretien avec un vêtement tâché? Alors utilise le correcteur d’orthographe de ton ordinateur et fais relire ton CV à ton entourage (parents, professeurs…).

Enregistre le document en format PDF pour éviter tout problème de compatibilité entre types d’ordinateurs et de navigateurs.

Voilà, maintenant il ne te reste plus qu’à le rédiger…
Sois juste, sois honnête, sois toi !

12 Déc

Trouver un stage en 3ème sans réseau ni piston…

Trouver un stage d’observation en 3ème quand on a 15 ans, ce n’est pas une mince affaire. Tout seul, votre ado a peu de chance d’y arriver et encore moins si vous n’avez personne dans votre entourage susceptible de l’accueillir.
Pas de panique… La situation n’est pas désespérée: Les Bons Profs vous donnent des pistes pour l’accompagner dans ses recherches.
stage-3eme

Tout d’abord, prenez le temps de faire le point avec lui sur les métiers ou secteurs d’activités qui l’intéressent.

Pensez à l’équipe pédagogique de son collège

Conseiller (ère) d’orientation, enseignants, responsable du CDI… Ils ont sûrement gardé des contacts avec les tuteurs de stages des années précédentes. Le mieux est de les solliciter d’abord par mail, vous gagnerez du temps et pourrez investiguer dans plusieurs domaines en même temps. De même, il est fréquent de trouver sur les étagères du CDI quelques exemplaires des meilleurs rapports de stage des années précédentes: ils peuvent être une source d’inspiration et de renseignements fort riche.
N’hésitez pas à contacter également les associations de parents d’élèves (PEEP, FCPE, APEL, UNAAPE), dont les coordonnées sont disponibles dans chaque établissement scolaire.

Ne sous estimez pas l’efficacité du bouche à oreille

Votre ado est gêné de passer par le collège pour trouver son stage?
Parlez-en autour de vous, le bouche à oreille n’est jamais inutile: amis, voisins, commerçants de quartier, membres de votre club de sport, directrice/eur de son ancienne école élémentaire…

Stage-3ème recherche

N’oubliez pas les réseaux sociaux

Nombreuses sont les entreprises qui ont une page Facebook sur laquelle votre enfant peut adresser directement sa candidature.
Dans ce cas, pour décupler ses chances, visez plutôt les grandes entreprises où plusieurs métiers sont représentés.

Les plateformes départementales au service des ados

Côté collectivités, les plateformes départementales centralisent les offres de stage de l’ensemble des acteurs publics et privés du Département (entreprises, associations, collectivités) et permettent aux jeunes de postuler directement en ligne. De plus elles prodiguent de nombreux conseils et informations pratiques. A titre d’exemple, en voici quelques unes qui pourraient vous concerner si vous habitez dans Le Nord, La seine-Saint-Denis, L’Essonne, La seine Maritime

Les associations ne sont pas en reste…

Viens Voir Mon Taf qui s’adresse exclusivement aux élèves de troisième situés en REP (Réseaux d’éducation prioritaires) et en Prépa pro.
Elles bougent qui a lancé un programme “Premier stage collégiennes / lycéennes” avec pour objectif de faire découvrir les secteurs industriels et technologiques aux jeunes filles.

Vous pouvez enfin, en dernier recours, solliciter votre employeur même s’il est toujours plus enrichissant pour votre enfant de découvrir un métier qui lui est moins familier…

Le p’tit plus des Bons Profs

Votre enfant a du mal à trouver son stage et vous faites votre possible pour le sortir de cette galère? Si ça peut vous rassurer vous n’êtes pas les seuls. Certains en ont même fait un film !
Maman a tort” de Marc Fitoussi sorti en salle le 9 novembre 2016.

23 Sep

Comment réussir son rapport de stage de troisième ?

Tout le monde passe par là au moins une fois dans sa vie : la rédaction du fameux rapport de stage. En troisième – ou parfois en seconde – vous serez plongés le temps de quelques jours en plein cœur du monde du travail. Il vous faudra trouver une entreprise ou structure pour vous accueillir, mais pas d’inquiétude, aucun savoir-faire spécifique ne sera requis, seulement votre curiosité et force d’observation !

À la suite de ces quelques jours passés dans le monde professionnel, le gros du travail commence : il faut rédiger son rapport de stage.
Voici 4 bonnes astuces pour épater ses profs et réaliser un rapport complet et passionnant.

 

1.  Prendre des notes : beaucoup, tout le temps, sur tout

  • Avant de commencer son stage : noter ses attentes, ses espérances, ses peurs…
  • Pendant le stage, noter toutes ses observations :
    • la liste des missions : ce qui a été observé, ce qui a été accompli,
    • les impressions : ce qui a été difficile, facile, surprenant, intéressant, moins intéressant,
    • les anecdotes.

 

2. Construire un plan simple et détaillé

En introduction : parler de ses démarches, du choix de l’entreprise, des difficultés ou non à obtenir le stage.

  1. Présentation de l’entreprise
    A) Historique
    – sa création
    – son évolution
    B) Les activités de l’entreprise
    – le secteur d’activité
    – la concurrence
    C) Le personnel
    – les différents acteurs et métiers
    – comment fonctionne la hiérarchie
  2. Mes expériences
    A) Ma présence dans l’entreprise
    – ce que j’ai vu
    – ce que j’ai fait
    B) Mes impressions
    – ce qui m’a surpris, intéressé
    – ce que j’ai appris – sur le monde du travail, sur le métier suivi

En conclusion : insister sur les conséquences de cette expérience sur son projet professionnel. Est-ce que ce stage me conforte dans mes envies, mes projets, mes ambitions ? Ou est-ce qu’au contraire, j’envisage de changer de voie ?

 

3. Soigner la présentation

Un bon rapport de stage est un rapport de stage complet, intéressant mais aussi et surtout, propre et bien présenté.

  • Penser à structurer le dossier :
    – paginer le dossier,
    – composer un sommaire avec plan détaillé et annexes.
  • Soigner la couverture : c’est la première chose que verra le prof !
  • Prêter attention à la syntaxe et à l’orthographe, se relire et se faire relire.
  • Ne pas hésiter à faire une page de remerciements. Sans en faire des tonnes, un petit merci à l’entreprise et aux gens qui vous ont aiguillonnés pendant votre stage fait toujours plaisir.

 

4. Se démarquer : photos, annexes

Pour captiver l’attention du prof qui aura beaucoup de rapports à lire, et pour enrichir son dossier, il est possible et recommandé de placer, au cours de la rédaction ou à la fin en pages d’annexes :

  • des illustrations (après avoir bien demandé l’autorisation à l’entreprise, bien sûr !) :
    – des photographies de son bureau et de ses collègues
    – des graphiques chiffrés
    – des plans du lieu de travail
  • des documents bonus :
    – une interview de son tuteur
    – les travaux réalisés pendant le stage
    – des plaquettes et autres documents informatifs fournis par l’entreprise

 

Avec tous ces bons conseils, vous pourrez attaquer en toute tranquillité la rédaction du rapport de stage. Mais attention, la règle d’or est surtout de ne pas s’y prendre à la dernière minute !

 

 

 

18 Juil

Des stages de pré-rentrée pour être serein en maths

Les maths… la bête noire de milliers de collégiens et lycéens. Elles ne sont pas toujours très populaires en France et surtout elles inquiètent les élèves en difficulté qui veulent réussir leur année.

Chez LesBonsProfs, on a pensé aux pauvres malheureux qui transpirent déjà en pensant aux premiers cours le 3 septembre et on a organisé un stage de maths de pré-rentrée 100% en ligne.

Un stage en ligne, comment ça marche ?

Ce stage peut se faire chez toi ou sur ton lieu de vacances.

Chaque matin du 25 au 29 Août, on t’envoie un mail avec le travail du jour, l’essentiel à revoir ou découvrir pour une rentrée sereine :

  • des vidéos de rappels de cours et des exercices en ligne

  • une feuille d’exercices à rédiger sur feuille, à photographier et à envoyer aux profs

  • une correction et des commentaires personnalisés pour t’encourager et te faire progresser

  • une assistance par tchat chaque matinée de 9h30 à 12h30 pour t’aider en direct

Ton après midi est à toi, tu peux continuer sur le rythme des vacances jusqu’à la rentrée.

Un stage en ligne, pourquoi ça marche ?

Voilà un an qu’on organise des stages en ligne et nos anciens abonnés sont ravis :

« Merci beaucoup aux bons profs ! Des vidéos très compréhensibles qui nous permettent de nous rassurer sur des notions que nous n’aurions pas comprises. C’est avec joie que je vous annonce que j’ai eu mon bac, et c’est en partie grâce à vous 🙂 »

Diane, Terminale S, mention Assez Bien au bac.

L’intérêt de ce stage est de te permettre de revoir des notions que tu n’as pas comprises ou pas vues l’an dernier.

Sans lacunes et avec une bonne dynamique de travail dès le 3 septembre, tu abordes tes premiers cours en toute confiance et ça fait la différence : tes premiers contrôles sont réussis,  tes parents de leurs côtés sont bien sur ravis de te voir travailler et tout ça est très bon pour la paix familiale. Intéressant non ?

Si tu veux des informations sur ce stage, tout est ici.

Tu peux aussi nous contacter par mail ou par téléphone si tu veux en savoir plus.

A bientôt sur LesBonsProfs !

14 Fév

Nouveau : stage de révisions du Bac et Brevet 100% en ligne

Les Bons Profs inventent pour 2014 un nouveau concept de préparation aux examens : le “Pack Exam’”. Il s’agit un programme de 3 mois complet et progressif de préparation aux examens du Bac et du Brevet 100% en ligne.

Convaincus de l’efficacité de leur formule, les Bons Profs s’engagent à rembourser les familles en cas d’échec à l’examen.

Trois temps forts (à prendre en package ou séparément ) :

1) En Avril, le stage de mise en action pour lancer une vraie dynamique de travail, faire le bilan des points forts, des lacunes et consolider les notions fondamentales.
Pendant 5 jours, les élèves travaillent sur des vidéos et des exercices (au format numérique mais aussi papier) sélectionnés par Les Bons Profs. Des professeurs et des étudiants du supérieur les guident et les conseillent via un outil de tchat.

2) En Mai et Juin, le suivi hebdomadaire pour accompagner les élèves durant les dernières semaines de classe et maintenir une bonne motivation jusqu’à la fin des cours. Les élèves disposent ainsi d’une assistance en direct chaque jour et d’un programme de travail hebdomadaire à renvoyer pour une correction personnalisée.

3) Une semaine avant les épreuves, le stage des dernières révisions pour s’entraîner sur les sujets probables. Dernière ligne droite avant l’examen : le rythme de travail augmente; Ainsi les heures de tchat sont doublées pour plus d’efficacité dans les révisions.

Les inscriptions sont ouvertes : vous pouvez cliquer ICI !

On vous espère nombreux pour démarrer ensemble cette nouvelle méthode des révisions : À faire chez soi, en vacances avec des profs motivés qui encouragent.

Et rendez-vous en juin pour faire le bilan des mentions 😉

18 Sep

Le travail des élèves sur Internet : entre autonomie et besoin d’accompagnement

Force est de constater qu’aujourd’hui le numérique a fait son entrée à l’école. Une rentrée timide certes, mais nous n’imaginons pas un établissement scolaire français qui ne soit pas connecté à Internet. Fort bien ! Mais qu’en est-il vraiment de l’utilisation que les élèves en font ? Les élèves travaillent-ils vraiment sur Internet ?

Oui et mille fois oui, mais certainement pas de la manière qu’imaginent les adultes en tout cas.

Un fort besoin d’accompagnement

 Je suis professeur de mathématiques et j’ai fait plusieurs fois une expérience avec une classe de seconde. Je leur ai demandé de réviser les égalités remarquables (notion de troisième) sur internet sans aucune consigne. Résultat effrayant ! La moitié s’est retrouvée sur Wikipedia et n’a fait que lire du texte inadapté à leur niveau de langage. D’autres ont déambulé sur plusieurs sites mais finalement un seul s’est entraîné en remplissant un QCM en ligne.

Les rares élèves qui ont trouvé des ressources adaptées m’ont tous demandé “Par quoi je commence ?”

Cette question est fondamentale car elle témoigne d’une vérité qui effraie l’adulte : l’élève ne sait pas ce qu’il faut faire avec toutes ces ressources. Réviser sur Internet nécessite une organisation que peu d’élèves possèdent. Imaginons-nous juste un instant avec des collégiens…

Une autre expérience : le stage en ligne

Nous avons organisé un stage de pré-rentrée fin août 2013 via le site www.lesbonsprofs.com avec lequel je collabore : au programme, 2 heures de maths chaque jour pour les futurs lycéens. J’étais pour ma part présent de 10h à 12h pour répondre à leurs questions par tchat.

Avant de concevoir ce stage, nous avions peur d’être submergés de demandes. Au final, nous avons eu la très agréable surprise de n’avoir que des questions pertinentes, 4 ou 5 environ par élève et par session. L’outil de suivi du travail des élèves nous confirmait pourtant bien que ceux-ci faisaient les exercices demandés.

Alors ? Alors, nous avons constaté un véritable “effet tunnel” : l’élève est capable de se plonger dans le travail dès qu’on lui indique quelles activités sont adaptées à son niveau et à ses besoins. En réglant la question du choix et de l’enchaînement des ressources, nous avons maintenu une forte motivation de nos internautes et un travail d’une grande efficacité. Les élèves ne se sont jamais demandés que faire et où trouver telle ou telle notion en vidéo.

Que faut-il retenir de ces deux expériences ?

En premier lieu que les élèves travaillent sur le web mais qu’ils manquent encore pour la plupart de l’autonomie suffisante pour tirer le meilleur parti de cet outil. Ils ont besoin qu’on les oriente et qu’on les aide à choisir la ressource la plus adaptée à leurs besoins. Sur Youtube, il y a des centaines de vidéos de mathématiques, mais comment trouver celle qui correspond à mon niveau, à ce que j’ai vu en classe ?

En parallèle, nous avons noté que les élèves étaient plus à l’aise pour travailler tous seuls lorsqu’ils savent qu’ils peuvent poser leurs questions en cas de besoin. Avec le tchat, on utilise un outil qu’ils se sont déjà appropriés et qui leur paraît naturel. En somme, on les laisse avancer et on répond à leurs demandes uniquement lorsqu’ils sont bloqués. On réalise ainsi que leur expérience du web est centrée autour de l’immédiateté : ils ont besoin d’une ressource, d’une information, d’une réponse tout de suite. Sinon ? Ils se découragent, abandonnent et, disons-le, zappent sur autre chose. Bien sûr la contrainte du délai les pousse généralement à terminer leurs devoirs, mais peut-on imaginer différemment le travail personnel des élèves ? Moins sous la contrainte et plus vers le plaisir de comprendre ?

C’est ce en quoi nous croyons : mettre en place une autre forme de soutien scolaire : plus simple, plus souple et plus apaisé. Et pour cela, les retours d’expérience avec les élèves sont particulièrement précieux !

Bertrand

26 Août

Le MOOC spécial pré-rentrée en maths a débuté aujourd’hui sur Les Bons Profs

C’est le jour J ! A près d’une semaine de la reprise, les participants au premier stage de pré-rentrée entièrement en ligne ont entamé leur travail de préparation en Mathématiques.

Le principe du stage est celui d’un MOOC : chaque jour à 9h30, les élèves reçoivent leur programme de travail contenant des vidéos de rappels de cours et des exercices à faire directement sur le site www.lesbonsprofs.com. Entre 10h et 12h, un enseignant répond à leurs questions directement par tchat. Ils travaillent ainsi en toute autonomie mais bénéficient d’une assistance en cas de besoin. Un équilibre parfait pour reprendre en douceur et efficacement !

Par exemple, au programme aujourd’hui, des rappels sur les développements, les factorisations et les égalités remarquables pour ceux qui entrent en seconde. Ce sont des notions que l’on voit en 3ème, que l’on doit maîtriser en rentrant au lycée, mais qui ne sont pas si simples… surtout après 2 mois de vacances !

Apprendre à bien poser ses questions

Pouvoir demander de l’aide en direct à un professeur oblige les élèves à bien poser leurs questions. Ainsi, pas de langage SMS dans leurs questions (sans même avoir eu besoin de le préciser !). De plus, ils se rendent vite compte qu’il en faut un peu plus que « Je suis totalement perdu sur les racines carrés » pour permettre au prof de bien les aider. S’ensuit alors un dialogue par tchat entre le prof et l’élève jusqu’à la révélation : « Merci ! Cette fois, je crois que j’ai compris 🙂 »

Un exercice original pour le professeur

Bertrand, prof de Maths, répond aux questions des élèves

Bertrand, professeur de Mathématiques en collège et lycée, a conçu le programme de travail de la semaine. C’est lui aussi qui répond aux questions des élèves.

« On sent que les élèves sont habitués à utiliser le tchat. À vrai dire, même si l’on ne se voit pas directement, on arrive très vite à instaurer un dialogue chaleureux. Et c’est un véritable plaisir de les aiguiller et de les voir petit à petit comprendre par eux-mêmes ! C’est parfois intense, on doit souvent jongler entre plusieurs conversations, mais dans l’ensemble, ils avancent très bien tous seuls et ne me sollicitent que lorsqu’ils sont vraiment bloqués. »

Au bout de 2 heures de travail, les sessions se terminent. Une élève s’inquiète : « Je peux faire d’autres exercices? » Visiblement, certains sont déjà prêts à rentrer !

Le MOOC spécial pré-rentrée a lieu du 26 au 30 août 2013 et nous sommes déjà ravis de cette première expérience !

www.lesbonsprofs.com